Pour intégrer les préoccupations des populations guinéennes dans la politique du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Monsieur le Ministre, son Excellence Docteur Ibrahima KOUROUMA, a entrepris ce mercredi 06 aout 2017 une visite de la décharge de Dar Es Salam et le site de Kagbelen prévue pour remplacer l’actuelle décharge.

A la tête d’une grande délégation composée des cadres du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, du Directeur national de l’assainissement et de la salubrité et le Secrétaire général du Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts (MEEF), Docteur Ibrahima KOUROUMA a commencé sa visite à la décharge de Dar Es Salam, objet d’un éboulement qui a entrainé des pertes en vies humaines tout récemment.

Préoccupé à la fois par l’occupation anarchique de l’emprise des 25 hectares de la décharge, les propos contradictoires de Monsieur Facely Mara, Chef secteur rue 14, quartier Dar Es Salam et la situation précaire dans laquelle les riverains potentiellement impactés par la décharge vivent, Monsieur le Ministre déclare ce qui suit.
« La décharge a fait l’objet d’un éboulement entrainant mort d’hommes, il y a quelques semaines. La situation à la décharge est très grave. Il y a des enfants innocents qui n’ont pas souhaité être là, mais malheureusement ils sont ici aujourd’hui. Ils vont certainement développer des maladies. Les riverains qui ont été dédommagés refusent de quitter les lieux. Ensuite, d’autres citoyens se sont installés illégalement dans les emprises identifiées depuis 1983 sans qu’ils ne soient munis de documents officiels. Toutes ces situations préoccupent le Gouvernement du Président, le Professeur Alpha Condé. Nous allons faire un rapport au Gouvernement afin que cette situation grave et inacceptable que vivent les riverains prenne fin.»

Après la décharge de Dar Es Salam, la délégation conduite par Monsieur le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire quitte les lieux pour la visite du second site : la nouvelle décharge prévue à Kagbelen, Préfecture de Dubréka. Arrivée sur les lieux, le constat est amer. Les 60 hectares et la bande de protection de 100 mètres du site sont tous deux émiettés par des constructions anarchiques. La délégation surprise et préoccupée par cette situation anarchique au su et au vu de la Direction préfectorale de la ville et de l’aménagement du territoire, le Ministre son Excellence Docteur Ibrahima KOUROUMA, met en demeure le Directeur et Monsieur le Préfet de Dubreka de démolir ces occupations anarchiques dans les 48 heures qui suivent.

Source : Cellule de Com du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE