Ousmane Kaba

Dr Ousmane Kaba, économiste, député, et leader du PADES (Parti des Démocrates pour l’Espoir), a commenté les récents accords que le gouvernement guinéen a signés avec la Chine.  ‘‘Il faut dire premièrement en tant que professionnel de l’économie que c’est une bonne chose. C’est une bonne avancée dans la politique économique que l’on ait un accord cadre autour de 20 milliards de facilité que l’on accordera à la Guinée sur 20 ans’’, a dit, selon nos confrères de Kalenews, le docteur Kaba.

Avant de rappeler : ‘‘lorsque je m’occupais des affaires chinoises (comme conseiller du président Condé, NDLR), j’avais eu l’accord de toutes les autorités chinoises de faire une affaire de 23 milliards de dollars US à l’époque entre 2012-2013. Malheureusement, j’étais le seul qui croyais en ce moment. J’ai eu beaucoup d’obstructions et l’affaire n’a pas pu avancer mais, à l’époque la Chine avait besoin du fer, des minerais de fer que la Guinée avait. Donc nous aurions pu avoir un accord beaucoup plus important avec des conditions beaucoup plus claires. La Chine nous avait demandé de leur donner les minerais de fer en contrepartie, elle est prête à avancer 23 milliards de dollars US sur un accord beaucoup plus précis. Malheureusement nous n’avions pas été écoutés à l’époque. Et que s’est-il passé ? En désespoir de cause, la Chine a signé des contrats avec les autres pays tels que le Cameroun, la Sierra Leone etc. Et la Chine a sécurisé son approvisionnement. Donc, elle s’est retirée du marché du fer et le prix est tombé de 130 jusqu’à 40 dollars US. Puisque le principal acheteur s’est retiré du marché. C’est comme ça que nous avons perdu la plus grande opportunité qui s’est présentée à la Guinée depuis son indépendance. Maintenant on signe le même accord à peu près le même paquet un peu plus bas.’’

L’économiste, rapporte le site, ironise d’ailleurs un pan de l’accord : ‘‘la contrepartie n’est pas précisée puisque la Chine n’a plus besoin de fer. D’ailleurs nous leur avons passé le fer gratuitement (rires). C’est eux qui ont Simandou avec Chinalco. Ce qu’on avait refusé contre 23 milliards de dollars US on l’a fait gratuitement. Ça se pose en contrepartie de la bauxite et non du fer. Il y a trois entreprises qui sont impliquées pour trois projets.’’

En plus, ‘‘lorsqu’on parle d’un accord cadre, ce n’est pas quelque chose de précis. Il ne s’agit pas d’un financement mais, il s’agit d’une intention de financement. Les Chinois disent simplement, nous avons l’intention de vous donner 20$ milliards sur 20 ans sur la base des projets précis qui ne sont pas encore là. Pour vous donner une idée, nous avions eu la même chose avec Abu Dhabi avec 5 milliards de dollars US. Malheureusement ça ne s’est pas matérialisé. Ceci dit, c’est une bonne chose puisque les Chinois sont beaucoup plus actifs que les Arabes dans la recherche des matières premières. Les différents projets notamment les 3 projets qui ont été identifiés : Chinalco à Boffa,  CPI (China Power Investment) et Henam Chine. Donc, trois projets bauxitiques, on espère qu’il y’a des projets dedans qui vont faire l’Aluminium. Ce qui est une avancée’’.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE