Une vingtaine de lauréats pourraient perdre leurs bourses d’études pour le Maroc cette année. La cause ? Ils sont bacheliers depuis 2014, pour certains, 2015, pour d’autres et l’année dernière pour une troisième catégorie.

Pour ces tricheurs, le modus operandi est simple. Ils font l’examen du baccalauréat qu’ils reprennent jusqu’à ce qu’ils se retrouvent parmi les lauréats. Certains parmi eux, sont en classe de licence à l’université. ‘‘C’est vrai qu’aucune loi n’interdit de refaire le baccalauréat. Mais les personnes incriminées le refont dans le seul but d’être lauréats, pour avoir les bourses d’études. Le problème est qu’ils sont à l’université et ne partent pas avec les mêmes chances que ceux qui sont en classe de Terminale’’, nous explique un proche du dossier.

Pire, ‘‘les personnes détentrices de deux baccalauréats voire plus, se présentent à l’examen comme des candidats normaux. Pas comme des candidats libres’’, nous précise notre source.

Ce qui montre à bien des égards des défaillances du système. ‘‘La pratique serait ancienne. Malheureusement, le système n’était pas informatisé avant. Nous allons dorénavant être plus vigilants et chercher un mécanisme de blocage de cette fraude. Parce que c’en est une’’, assure un cadre de l’Office National des Bourses Extérieures (ONABE), que nous avons joint.

D’ailleurs, selon nos informations, les autorités marocaines ont été saisies du dossier. Ce qui signifie que les personnes sont en passe de perdre leurs bourses.

Tout porte à croire que ce trafic est entretenu par certains responsables d’établissements scolaires qui ne se gênent pas de recycler (autant de fois que nécessaire) les candidatures d’anciens bacheliers, en toute connaissance de cause.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

4 COMMENTAIRES

  1. C’est un fait oui…Mais à ne pas oublier que la majeure partie de ceux ci ont été mal orientés l’an passé….Ensuite ils ont aussi été victime de cette situation quand ils passaient le bac dans leur session normale alors pourquoi leur faire subir cette restriction cette année,, ne serait_il pas mieux de prendre des dispositions cette année et mettre tout le monde au courant pour commencer à les appliquer à partir de l’année prochaine?? le paradoxe est que dans cette nouvelle liste existe les noms de certains étudiants alors qu’ils ont retiré d’autres et ceux qui ont été retirés ont été remplacés par un groupe où existe certains étudiants…Cette affaire n’est qu’une corruption pure et simple organisée dans les différents bureaux de l’onabe car à l’accoutumée ils avaient l’habitude de diminuer le nombre de boursiers et vendre le reste tandis-que cette année ils ont reçu la liste au même moment que nous boursiers grâce à nos frères qui sont déjà au Maroc dans la mesure où cette liste était déjà officielle et affichée dans les différentes universités marocaines tout en nous conseillant de suivre nos bourses de près pour éviter qu’ils les vendent…Avec notre suivi ils étaient coincés c’est pourquoi l’officialisation de la liste tardait ici,c’est après 3semaines l’officialisation du Maroc qu’ils ont décidé enfin de porter préjudice aux étudiants soucieux de bénéficier d’une formation de qualité…en nous remplaçant par d’autres en ne suivant même pas l’ordre de mérite des résultats…l’onabe a toujours été au courant de la reprise du bac par les étudiants reconnaissait l’un des responsables en Nous disant qu’ils fermaient les yeux!!!! À mon tour je lui demanda Pourquoi n’avez vous pas fermez les mêmes yeux cette année…. Un silence de sa part après il répondit l’ordre vient de la présidence!!! J’ajoutai Comment la présidence a été informé de ça? Avec un ton énervé il répondit petit je n’ai plus à te répondre vas leur demander…Pour finir il faudrait que ça soit au su de l’État guinéen et des médias que Si nous sommes tricheurs c’est pendant le bac qu’on serait éliminé comme l’ont été certains candidats et surveillants et depuis que le bac est bac il a toujours été repris par de bons élèves insatisfaits de leurs résultats sans oublier que pleins de boursiers ont été au Maroc comme ça…………………_ _Sékouba Camara

  2. La solution n’est pas deleminer les excellent élèves ayant eu lauréat
    Il es évident de comprendre que à chaque années la guinée utilise un nouveau système de corruption si lan dernière était à l’orientation maintenant cette année c’est le taux d’admission et nos talentueux candidats qui ont fournissent de réaliser leurs rêves si non ils sont au courant il y’a de cela très long temps ils veulent vendre cettes contre l’argent …
    En bref c’est espoir qui…
    Moussa Kanye département mathematique

LAISSER UN COMMENTAIRE