Il y a une dizaine d’années, dans le souci de sécuriser les cartes grises, le Gouvernement, par consultation restreinte, a requis les services de la société « NAFI TRADING ». L’objectif de cette mesure était de « mettre un terme à la sortie frauduleuse des véhicules du port ; mettre un terme à l’entrée par les frontières terrestres de véhicules en violation de toute procédure en la matière ; contribuer à l’augmentation des recettes publiques de l’ordre de 30 milliards par an ; être en harmonie avec les pays de la CEDEAO par la mise en place d’un nouveau système sécurisé et enfin mettre fin à la délivrance artisanale des cartes grises ».

Pour ce faire, la société « NAFI TRADING » a bénéficié du ministère des Finances via la BCRG l’ouverture d’un crédit documentaire irrévocable au titre de la fourniture de cartes grises, de formulaires de demandes, d’un système informatique, d’une assistance à la mise en service des matériels et équipements fournis, ainsi que la maintenance du logiciel. Ce marché portait initialement sur une valeur de près de 800 mille euros. Il sera revu à la hausse puisque de petits malins y introduiront, comme d’habitude dans les passations de marchés en Guinée, un avenant.

Juste deux mois avant le décès du général Lansana Conté, un premier payement avait été effectué en faveur de Nafi Trading. Selon le libellé du contrat dont nous détenons copie, il y a bientôt 7 ans que toutes les factures ont été payées. Pour le service fait, on en reparlera…

C’est justement pour y voir clair que nous nous promettons de rencontrer le ministre signataire du contrat et à travers lui nous identifierons également le patron de ‘’Nafi Trading’’, au centre de ce qui apparaît déjà comme un scandale financier. Selon nos toutes premières informations, il s’agirait d’un nouveau ‘’mécène’’ qui se bombait la poitrine la dernière fois devant la presse, de ne pas devoir sa fabuleuse fortune à l’Etat. C’est ce que nous verrons. Guinée7.com se lance désormais dans les coulisses des titres et valeurs. Ce qui veut dire que l’attribution des marchés des timbres fiscaux ne sera pas du reste. Affaire donc à suivre. Attentivement.

Aziz Sylla

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE