Mamady Kaba, président INIDH

Le président de l’Institution nationale indépendante des droits de l’homme (INIDH) vient de publier son premier essaie littéraire intitulé « Guinée : Face aux défis de la démocratie », dont la dédicace s’est déroulée le samedi 16 septembre au Centre culturel franco guinéen (CCFG). La cérémonie de vernissage  organisée par La maison « Harmattan Guinée », a réuni du beau monde de l’écriture, ainsi que des acteurs sociopolitiques, et des étudiants.

Il s’agit «d’un petit livre, mais grand par son contenu », telle est la formule lapidaire utilisée par Walawoulou Bilivogui, critique littéraire, bien connu de la place, pour qualifier cet ouvrage de 65 pages.

Dans son œuvre,  Dr Mamady Kaba, président de L’INIDH fait mention   des défis auxquels est confrontée  la démocratie guinéenne. Tout en énumérant des pistes de solutions, pour une démocratie plus performante.

« La Guinée a déjà fait un grand pas dans la construction de sa démocratie. Mais il est important qu’à chaque étape, nous identifions les défis à relever pour que les conditions d’exercice de la démocratie s’améliorent. C’est pourquoi nous avons rédigé ce livre pour contribuer non seulement à l’évènement mondial « Conakry capitale mondiale du livre », mais également pour faire en sorte que les guinéens sachent quels sont les défis à relever maintenant là, pour que l’ancrage démocratique soit une réalité, le pays avance sur le chemin de la démocratie, le peuple se sente de plus en plus impliqué dans le fonctionnement de l’Etat, les institutions soient de mieux en mieux indépendantes et efficace» indique l’auteur.

Dans la même lancée, Dr Mamady Kaba souligne que parmi les défis auxquels la Guinée fait face aujourd’hui, il y a l’organisation des élections locales.

«Les défis les plus urgents consistent à reformer certaines institutions, et deuxièmement à créer les conditions de la tenue des élections locales le plus vite que possible. C’est vraiment triste de savoir que ça va être compliqué de les organiser cette année. Mais il est important que chacun s’implique. Et les manifestations dans notre pays ne doivent plus porter sur des obligations institutionnelles de l’Etat. La tenue des élections est une obligation de l’Etat», déclare le président de l’INIDH.

Présent à cette cérémonie, Dr Faya Millimouno, après avoir félicité l’auteur, a appelé à la maturité des peuples africains.

« Pour la compétitivité des partis politiques d’opposition en Afrique, il y a d’abord la maturité de nos peuples qui est important. En Afrique on a l’impression que lorsque vous adhérez à un parti politique, c’est que vous avez obtenu un emploi. Une autre chose, il faut que nous qui nous aventurons à proposer des projets de société à nos peuples, nous allions au-delà de ce qu’actuellement nous sommes en train d’offrir, il faut qu’on aille au-delà de l’ethnie, de la religion, de la confession religieuse. Pour mettre l’accent sur les valeurs et les principes qui nous sont communs. Tant que nous ne sortirons pas la politique dans nos pays, de ces carcans, il sera très difficile que nous soyons très compétitifs, et nous créions des alternances qui vont apporter des changements positifs à nos peuples», enseigne le président du BL.

Il faut signaler que ce livre paru chez les éditions universitaires européennes, coûte 360 mille GNF à l’étranger, et  100 mille GNF en Guinée. Une façon de permettre  à tous les guinéens de se l’approprier, et savoir quels sont les défis à relever pour améliorer notre processus démocratique, selon son auteur.

Sadjo Diallo

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE