Démarrée depuis le 4 mai 2017, par une session dédiée aux commissions de passation et de contrôle, à son siège, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a lancé son programme de formation permanente, visant à faire comprendre aux participants, des techniques comme entre autres : le rôle d’une commission de passation des marchés, la procédure de demande de cotation et les processus d’ouverture et d’évaluation des offres pour les cotations.

Organisé en faveur de tous les acteurs, venant de différentes commissions chargés de la passation des marchés publics dans les départements ministériels, de la commande publique, de l’administration, mais aussi les soumissionnaires et le privée, ce programme s’étendra tout au long de l’année

A la sortie de la session de ce mardi 19 septembre, quelques participants venant de différents départements ont exprimé leur satisfaction face à ce programme ; ils ont remercié l’ARPM et dit toute l’importance que cela leur apportera dans l’exercice de leurs fonctions.

Mme Baldé Mariama Lamarana, assistante de la personne responsable la passation des marchés (PRMP) au ministère des Eaux et Forêts, a indiqué que : « cette formation est basée sur le renforcement des capacités du personnel, des membres de la commission de chaque département des autorités contractantes.»

Plus loin, elle affirme que : « cette formation est une bonne chose. Vous savez le travail dans les commissions n’est pas facile ; donc nous avons, à travers elle, acquis beaucoup d’expériences, beaucoup de connaissances, après cette formation, nous pourrions bien faire notre travail ».

Pour Elhaj Mohamed Sidiki Zoumanigui, (PRMP) de la Cour suprême, cette formation est un plus dans la connaissance pratique des marchés publics : « C’était une formation encore méconnue des institutions. La Cour suprême attend de nous la qualification des méthodes de travail, dans l’attribution des marchés publics. »

Poursuivant sur ce qu’il a appris, il note qu’ : « aujourd’hui, je sais comment se font les demandes de cotations, comment faire les attributions de marché, et nous sommes très ravis de suivre cette formation. Nous remercions l’ARMP, qui vient à point nommé enrichir nos attributions »

Enfin Cheik Oumar Konaté, assistant PRMP, au ministère de la Justice, a, quant à lui, estimé que : « Vous savez que la passation des marchés publics ne se passe pas sans problèmes ; cette formation va nous permettre d’éviter ces problèmes, non seulement avec l’administration, mais aussi d’éventuels soumissionnaires, les éventuelles entreprises qui vont demander le marché. Ces modules enseignés sont conformes au contenus de la loi L/020, des supports juridiques qui régissent les marchés publics en République de Guinée. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE