Ismaël Bah, 18 ans et Ibrahima Sory Sow, 20 ans, seront inhumés ce mercredi dans le cimetière de Bambéto. Ils rejoindront ainsi de nombreuses autres personnes, la plupart jeunes, mortes pour des causes qu’elles ignorent. Des personnes fauchées par des tueurs sans foi et poussées à l’abattoir par des politiques hypocrites.

Ce mercredi, une marche funèbre sera organisée en l’honneur de Ismaël et de Ibrahima Sory, les prières leur seront dites. En pole position de ces activités, des hommes politiques dans de grands boubous amidonnés, visiblement immaculés, venus dans de grosses voitures qui grillent comme carburant la sueur de pauvres gens, prendront la parole, quémanderont des interviews pour se disculper et dire…c’est l’autre, l’enfer.

Sans scrupule, ils diront, ‘‘vous êtes morts pour la bonne cause, donc vous irez au paradis’’ !

Sans gêne, devant les parents de ces jeunes victimes, ils diront ‘‘ leur mort ne restera pas impunie’’ ! Autant en emporte le vent !

Peut-être que sans vergogne, ils appelleront à de nouvelles manifestations de rue aux issues incertaines. Plutôt aux issues macabres. Pour soulager leur comptabilité.

Cependant question :  n’est-ce pas une sauvagerie que de marcher sur les cadavres pour arriver au pouvoir ? C’est en tout cas une des lois de la jungle.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE