La mise en cause   fondée, documentée de M. Tibou KAMARA,  par les magistrats   dans les affaires de VIOLS et MASSACRES du  28 Septembre 2009 à Donka (Conakry)  suivie  de  son interpellation et de son audition, semble  l’affoler. Ne sachant plus comment se sortir  de ses multiples turpitudes, souvent ponctuées de crimes de sang (voir les viols et crimes du 28 septembre 2009 à Conakry), il cherche  vainement un « ennemi » commode qui serait  la cause TOTALE, ABSOLUE et DÉFINITIVE de ses  ennuis judiciaires.  Il se pense « victime » d’un « complot » permanent. Et  les « comploteurs » commodes sont trouvés. Ce serait  l’U.F.R. et Sidya TOURÉ  qui souhaiteraient sa perte. ERREUR ! De sa perte et surtout de celle des Autres, il s’en occupe tout seul.

   Qu’en est-il de ces élucubrations hallucinées de  M. le « ministre »  conseiller ?

Avant de répondre à cette question, et pour  soulager  les  BOUFFÉES  de chaleur  de M. Tibou KAMARA, « Ministre » d’état, conseiller personnel de M. Alpha CONDÉ, il me semble utile  de faire la mise au point  suivante :

J’avais souhaité que les militants et militantes, les sympathisantes et sympathisants de l’U.F.R. ne fassent plus aucun cas  de ce Monsieur, non pas parce que nous le mépriserions,  ce n’est pas notre  philosophie de la politique,  mais parce que,  il ne parle que de lui, il n’y a rien, absolument rien dans ses interminables logorrhées.  Ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas malfaisant.  Bien au contraire,  ses amis des médias (presse écrite, radio, TV, et site WEB…) l’invitent  régulièrement, juste pour qu’il  déverse des tombereaux  de diffamations et d’injures sur l’U.F.R. et Sidya TOURÉ.   Il le fait d’ailleurs  avec une régularité de métronome.  Or en cette période où domine la frivolité crasse qui se prend pour  l’ « histoire » en train de se faire (voir interview achetée dans Jeune Afrique), les diffamations, fariboles et autres  mensonges répétés finissent par prendre consistance, s’ils ne sont pas renvoyés à leur juste place, c’est-à-dire dans les caniveaux. Ce que je vais essayer de  faire pour la dernière fois. Je suggère donc aux membres et sympathisants de l’U.F.R., de ne plus  prêter la moindre attention aux  incessantes élucubrations du « ministre »- conseiller  de M. Alpha CONDÉ.  Par ailleurs, la lecture  de son interview parue chez GUINÉE7 me contraint  pour la dernière fois, à faire lie de sa  récente sortie. Voilà.

Dans  sa tourmente pathétique visible, M. le « ministre »-conseiller de  Alpha Condé, s’invente  en la personne de M. Sidya TOURÉ,   un adversaire  supposé, qu’il  croit devoir « combattre ».  A longueur de journée,  dans tous les médias,  notre  « brave » garçon Tibou KAMARA, s’épuise à l’ensevelir sous des tombereaux    d’injures et de calomnies, sans raison avouable.  Il tient sa   « proie »,   qu’il  pense pouvoir réduire en bouillie. Au fond, M. Sidya TOURÉ  est    son cauchemar, il n’en dort presque plus.  A son sujet, répondant  à un journaliste, notre « brave » garçon dit : « ….Vous savez si vous avez remarqué chaque fois qu’il y a une polémique dans la cité en ce qui concerne le débat politique, l’origine c’est toujours l’UFR. Et le centre de la désinformation dans notre pays, c’est Sydia Touré. Je vais vous donner un exemple personnel que j’ai vécu avec lui sans avoir le sentiment de trahir quelque secret que ce soit. C’est par exemple,  alors que tout le monde sait que moi, je n’ai rien avoir avec le 28 septembre, d’ailleurs, je m’en suis démarqué contrairement à beaucoup aujourd’hui, qui en parlent et qui réclament justice. C’est M. Sydia Touré parce qu’il considère que je suis un obstacle pour son ambition présidentielle qui a voulu m’impliquer… ».  Ainsi donc sa «  cité », c’est-à-dire CONAKRY, c’est lui. Le débat politique, c’est lui. Il serait l’objet de l’occupation quotidienne de SIDYA. L’activité politique de l’U.F.R., c’est encore lui. Fantastique. La Guinée tourne autour du « brave » garçon de M. Alpha CONDÉ. S’autoproclamant tout seul, le peuple de GUINÉE,  il barrerait la « route » à Sidya TOURÉ, serait un « obstacle » sur son ambition présidentielle.  Il serait l’incarnation, ou le représentant de cette « génération ».  Mais il ne dit pas laquelle, ni comment et par qui il est intronisé chef d’une « génération ». 

 Il   dispose  des radios et télévision publiques et privées en libre-service, à condition que ce soit pour  abreuver d’injures sa VICTIME favorite (Sidya TOURÉ).  Il devrait être rassuré. Pourtant, il ne l’est pas. Un site  ethnico-militant vient encore de titrer  «  Querelles entre Sidya-Tibou-Kassory »,…Comme si Sidya  était si dépourvu d’occupations majeures, qu’il chercherait à se quereller avec  un Tibou KAMARA dont on ne voit pas bien qui il représente, ou ce qu’il fait de sa vie, si on met de côté sa profession de flagorneur  malfaisant, mais monétairement toujours intéressé. Monsieur le « ministre » d’état  dit « assumer…. ». Mais assumer quoi ? Quand ?   Sur ce plan,  les amis de Monsieur le « ministre » d’état devraient lui suggérer un peu plus de mesurer, de retenue.  A force de vantardise, certaines personnes  pourraient en   être agacées au point de faire des révélations financières minières datant de la période de la transition.  Ce pourrait même être  une des  explications plausibles de la soumission soudaine du « ministre » Tibou KAMARA au Président Alpha CONDÉ. On se souvient  que juste après son investiture en Décembre 2010, le nouveau Président  avait déclaré n’avoir trouvé dans les caisses (du Trésor public) que 400 dollars US.  Depuis, il n’a pas été démenti, ni directement, ni en cachette. Or le sieur Tibou KAMARA était à la manette avec Sékouba KONATE.  Là, il y a un TRUC. L’un, ou l’autre nous a grugés.  Sur ce point,  personnellement je ne peux pas imaginer une  seule seconde  le Président Alpha CONDÉ  entrain de mentir. Personne n’a mis en cause les conclusions de l’audit qu’il avait fait faire.  Pourtant  un des acteurs principaux  de ce brigandage est connu. C’est Monsieur le « ministre » d’état Tibou KAMARA.  Il serait moralement élégant  que notre « brave » garçon assumât au moins cela.  Impossible. Un FARBA qui n’assume pas qu’il est FARBA, ne peut pas assumer autre chose. N’insistons pas.

  Est-il en mission commandée ? A- t-il des CHOSES à Cacher ? En tout cas, il est  inégalable dans les invectives, et les  détournements. C’est peut-être là,  sa  seule compétence. Il y a une étrangeté guinéenne.

En tout cas le « ministre »-conseiller de M. Alpha CONDÉ n’est pas totalement idiot. En s’attaquant violemment et sans interruption à l’U.F.R. et à son Chef, il imagine faire d’une pierre deux coups : D’une part, montrer à son employeur  qu’il est  son seul  vrai soldat combattant ; d’autre part, se poser subrepticement en individu  politique autonome ayant un certain « espace politique », puisqu’il se  prétend « adversaire » déclaré d’un homme politique de tout premier plan dont l’envergure personnelle dépasse les frontières de notre pays.  Il « combat » Sidya, il est donc son égal. Voilà le postulat du conseiller du président Alpha CONDÉ.  Au fond, en bon prestidigitateur,  le sieur Tibou KAMARA attire l’attention sur Sidya TOURÉ pour mieux  poignarder  les militants historiques du R.P.G., ensuite les mettre  au service de qui ils savent. Ici le Premier Ministre est son «garçon » chanceux, là il réprimande des Ministres auxquels dans un pays normal il ne pourrait se mesurer, ailleurs  c’est l’ensemble du gouvernement qu’il houspille.

Le cas de M. Tibou KAMARA est  intéressent, parce que  singulier.  Revenu de Côte d’Ivoire après une longue errance infructueuse, n’ayant  rien pu  y avoir  fait, pas même l’obtention  d’un simple examen du BACCALAUREAT, il s’improvise « journaliste » en Guinée. Ça tombe bien.  Il s’estime à tort, « mieux » que les locaux. Il sait  juxtaposer  des phrases qui n’ont aucun sens.  Exemple : «  la vérité est constante… Allié du pouvoir mais comportement d’opposant. Où vous avez vu ça dans notre monde politique …? ». Devenu par « magie » journaliste, il subtilise des mains des ministres  de Lansana CONTÉ, la somme de 200.000 ou 250.000 euros, pour parait-il, écrire un livre-programme intitulé : « Lansana Conté : ma politique ».  Le livre est ILLISIBLE, mais notre « brave » Tibou national aura touché sa PART. Lansana Conté, tout illettré qu’il était, ne se fera plus roulé dans la farine. Il se dispensera définitivement du talent d’écriture de l’intellectuel de ministre « coco lala ». Il avait compris que lui-même peut faire mieux, en termes de clarté, et de cohérence dans le raisonnement.

Pour Monsieur le « ministre »  d’état Conseiller,  SIDYA est à la fois une  OBSSESSION et un CAUCHEMAR politique.  Soyons honnêtes : Si Sidya devrait ne pas être un CAUCHEMAR  pour des individus  de l’espèce de M. Tibou KAMARA,  je l’abandonnerai aussitôt pour devenir instantanément son adversaire politique irréductible. Car comme  je l’ai souvent écrit, M. Tibou KAMARA  a fait trop de mal à trop de personnes et pendant trop longtemps.   Il ne se passe pas une semaine, sans que le site militant anti-U.F.R., mais surtout anti-SIDYA, ne mette en exergue Tibou KAMARA dans une  configuration où SIDYA est « convoqué » sans raison intelligible, mais  en l’impliquant dans une  situation où il est présenté comme l’ « égal »  de celui mis en exergue. Ce qui présente un double avantage pour  Tibou.  Car ainsi, il est présenté comme une « importante » personnalité du pays,  ce qui est évidemment FAUX. Dans le  même temps,  SIDYA est rabaissé, comme l’espère  ce site militant anti-U.F.R., puisqu’il est comparé à Tibou.  Je fais là un constat, et non une critique. Tout le monde a le droit de gagner sa vie comme il peut. Monsieur le « ministre » conseiller distribue facilement des enveloppes garnies, malheureusement  avec l’argent de notre pays qui pourrait être judicieusement utilisé ailleurs.

Monsieur le « ministre » Conseiller de Alpha CONDÉ dit assumer. Bien. Personnellement, je suis disposé à le croire, à une toute petite condition que voici : Ministre-Conseiller le plus influent de la Junte criminelle, notamment auprès de Moussa Dadis CAMARA qu’il influençait bien évidemment.  Dans la nuit du 27 au 28 Septembre 2009, il était aux côtés de DADIS, lui suggérant avec insistance de réprimer avec force toute hostilité à sa candidature. Ce qu’ont fini par faire les deux  principales NOTABILITÉS de la junte : Moussa Dadis CAMARA et Sékouba KONATÉ, encore une fois suivant en cela les conseils insistants de Tibou KAMARA.  Après, bien après les ABJECTIONS qu’il avait recommandées, il démissionne.  Sentant les  démarches  lentes mais sûres de la justice le rattraper,  il se répand dans la presse locale par un article intitulé : 28 Septembre 2009, je ne suis ni acteur, ni responsable.  Il pense pouvoir  discréditer  les magistrats guinéens, ainsi que le Garde des Sceaux. Sa tentative d’intimidation est contreproductive.  Il passe à la vitesse supérieure. Contre une importante somme d’euros (on parle de 250.000euros), le journal commercial JEUNE AFRIQUE vient à son secours.  Heureusement pour les VICTIMES des ABJECTIONS de Tibou et  de la junte,  ce journal n’est ni AFRICAIN, ni CRÉDIBLE. Tibou y est célébré à la mesure  de l’épaisseur de son carnet de chèque rempli avec notre argent.

1°. Alors Monsieur le « ministre » d’état. Assumez votre Responsabilité directe et immense dans les VIOLS et Crimes du 28 Septembre 2009. Sinon,  pourquoi Moussa DADIS CAMARA serait-il l’Unique et Seul Responsable et Coupable ?

2°. Est-il exact que vous n’avez laissé dans les caisses que 400 dollars US comme l’a proclamé plusieurs fois  celui dont vous êtes aujourd’hui l’employé ?

3°. Vous n’avez  pas de formation professionnelle, ni  intellectuelle attestée. Vous n’êtes pas employable au sens économique du terme (sauf en Guinée avec le régime de M. Alpha CONDÉ). Pourtant vous menez  un grand train de vie  dans les  grands hôtels en France, au MAROC, au Sénégal, et même à Conakry.  Pouvez-vous indiquer à nos compatriotes quelles sont vos ressources, ainsi que leur origine ? Personnellement, je vous soupçonne d’enrichissement sans cause (avouable).

4°.En 2010 lors de l’élection présidentielle, il n’était pas indispensable pour vous de faire croire aux pauvres et innocentes victimes de l’U.F.D.G. que vous étiez Ministre en Chef de la transition pour travailler pour eux et CELLOU Dalein.  Ils vous ont cru hélas.  Ne  pouviez-vous  pas,  vous dispenser  d’organiser une campagne de répression  meurtrière contre eux comme vous et vos amis l’avaient fait ? Pour quelles raisons ? Pourtant vous pouviez proclamer  M. Alpha CONDÉ « élu », sans tuer les petites gens dans les bas quartiers de Hamdallaye, Dixinn, Cosa…. ?

Enfin une dernière question toute aussi importante, du moins à mes yeux. Récemment après des rumeurs de vol d’argent dans la chambre à coucher du Président Alpha CONDÉ, vous déclarez de façon péremptoire : « ….Il n’y a pas eu de vol d’argent dans la chambre à coucher du Président…. ». Possible.

QUESTION : Comment le savez-vous ? Habitez-vous dans la chambre à coucher  du Président Alpha CONDÉ ? Y avez-vous accès à volonté ? En principe, c’est son épouse qui peut infirmer ou affirmer ce qui se passe dans sa chambre à coucher.  Vous aviez l’air d’être sûr de vous. Si comme vous voulez le faire croire, vous êtes un intime du Président Alpha CONDÉ jusque dans sa chambre à coucher, alors à mon avis, il prend  un RISQUE démesuré. Je suis hostile à sa politique, mais je ne  lui souhaite en aucun cas  un malheur.  Je parle ici en musulman ordinaire.

Mamadou Billo SY SAVANÉ (France)

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE