C’est en prélude au 11 octobre, Journée internationale des jeunes filles, que le commissariat général de ‘’Conakry capitale mondiale du livre’’ (CCML), avec l’appui de Plan international, a organisé, ce samedi 7 octobre, dans la salle des actes du Palais du peuple de Conakry, une simulation de conseil de ministres, mettant en scène des jeune filles, occupant des postes ministériels et de président de la République.

Cet exercice de simulation sert à préparer ces 32 filles venant de plusieurs écoles de la capitale, à bien assimiler leurs rôles, afin de se produire, le 11 octobre prochain, devant le Premier Ministre, Mamady Youla, et lui faire des recommandations, comme dans un vrai conseil de ministres, avec tous les ministères représentés.

Après cette simulation, Kadiatou Konaté, exerçant le rôle de porte-parole du gouvernement, nous a exprimé ses sentiments, en disant que « c’est réellement un plaisir de se retrouver dans la peau des ministres, pour montrer qu’on peut diriger ; c’est un moyen réel pour montrer notre capacité, notre capacité à diriger le monde. Cet exercice m’a permis d’être moi-même, d’augmenter ma vision, et de savoir ce que je peux faire pour ma nation. »

Parlant de l’initiative, Sansy Kaba, commissaire général de CCML, annonce : « C’est en prélude à la Journée internationale de la jeune fille, que nous avons dans le cadre de ‘’Conakry capitale mondiale du livre’’ comme journée à célébrer dans notre calendrier. Vu que nos jeunes filles sont sujettes à beaucoup de maux aujourd’hui, notamment, l’excision, le mariage précoce, l’abandon scolaire, nous CCML, en partenariat avec Plan international et sous la tutelle du ministère des Affaires sociales, nous avons décidé de marquer cette journée. Ce qui est prévu, c’est de faire un conseil ministériel avec les filles et son Excellence Mamady Youla, et que ce jour, une fille de Guinée prenne la place  du Professeur pour quelques heures, pour faire rêver les jeunes filles de Guinée, et les jeunes filles africaines, parce que notre président est le président en exercice de l’Union africaine. Dans d’autres pays du monde, les filles vont aussi prendre le pouvoir, donc pourquoi pas la Guinée ?»

Il ajoute : « Nous sommes avec les filles et elles font du bon boulot pour préparer cette journée, elles se mettent vraiment dans la peau de leurs personnages. Nous pensons que nous allons atteindre nos objectifs, parce que nous souhaitons faire passer des messages, qui touchent vraiment nos enfants, nos filles et nos sœurs. Nous sommes allés, pour le choix, sur des critères d’excellence, nous sommes allés dans des établissements scolaires des cinq communes de Conakry, demander les meilleures des meilleures, et les chefs d’établissements ont compris notre exercice, ils ont sélectionné les meilleures et ces dernières ont été plusieurs fois entretenues par le Commissariat de CCML et Plan international et on a abouti au choix de 32 jeunes filles qui vont jouer le rôle des membres du gouvernement et une dans la peau du Président de la République et de l’Union Africaine. »

Idiatou Camara, consultante en communication a déclaré : « La plus âgées à 16 ou 17 ans ; j’avoue que les filles sont très brillantes, cela fait presque trois semaines que nous travaillons, mon travail, c’était de rédiger les interventions des ministres, qui vont rencontrer le Premier Ministre, pour expliquer les problèmes auxquels les jeunes filles sont confrontées, notre objectif et celui de notre partenaire qui est Plan international, c’est que le 11 octobre, le pouvoir appartienne aux femmes, qu’elles soient capables de diriger avec des propos qui font la taille des hommes ou plus que les hommes. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE