Mamady Youla, premier ministre

À l’instar de plusieurs partis politiques du pays, l’Union des Forces du Changement (UFC) a tenu son assemblée générale hebdomadaire, ce samedi, 7 octobre 2017. Au cours de cette rencontre, le premier vice-président, Kaly Bah, qui a dirigé la séance en l’absence du président du parti, Aboubacar Sylla, s’est exprimé sur la dernière sortie du Pr Alpha Condé, à l’occasion de la fête internationale des enseignants, au Palais du peuple de Conakry, avant d’exprimer ses doutes sur les compétences des cadres de l’actuel gouvernement.

Selon lui, le chef de l’État a, dans son discours de circonstance, fait une comparaison entre la première République, la deuxième et son magistère. « C’est vraiment bien dommage, je l’ai écouté de bout en bout. Il (Alpha Condé, Ndlr) a dit que la première république a formé des élites, qu’il y avait des bons cadres, c’est vrai. La deuxième république, il y avait quand même des bons cadres, mais depuis qu’il est venu au pourvoir, il a dit que tout a régressé. Il dit qu’il n’a pas hérité d’un État, mais qu’il a hérité d’un pays. Mais rien de tout cela n’existe aujourd’hui en Guinée », a-t-il déclaré.

« Je vous assure, poursuit-il, les cadres aujourd’hui, dans tous les ministères, il n’y a pas de concepteur. Pour que le développement soit effectif dans un pays, il faudrait qu’il y ait des cadres compétents et concepteurs à tous les niveaux. Je vous donne un exemple, la Guinée a bénéficié d’accord-cadre de 20 milliards de dollars de la part de la Chine. Mais est-ce que la Guinée est capable par rapport à la situation actuelle, d’avoir des cadres compétents qui peuvent concevoir des projets bancables, qui seront financés par la partie chinoise ? Moi, j’en doute fort. Le président lui-même, il a dit que les cadres qui sont là, certains ne sont pas capables de réaliser des projets bancables que les Chinois seront capables de financer ».

Et Kaly Bah estime la plupart des cadres pouvant gérer ce projet sont encore en chômage. «Il y a certains cadres qui sont bien capables, mais la plupart du temps ces cadres courent encore les rues de Conakry. Donc, je doute fort que nous puissions encaisser cet argent et absorber cette somme annoncée ».

Mohamed Kaba Soumah pour Guinée7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE