Contrairement aux NFD de Mouctar Diallo, le Bloc Libéral de Faya Milimono a été consulté pour la composition du cabinet du chef de file de l’opposition. Dr Faya dit être surpris que certains partis politiques n’aient pas été concertés. C’était ce mercredi 11 octobre 2017, chez notre confrère de la radio Espace FM, qu’il s’est ainsi exprimé.

« J’été consulté par rapport à ce cabinet du chef de file de l’opposition. Quand j’ai reçu un mail pour me dire qu’on est en train de former la dernière mouture de ce cabinet et ma réponse était que je suis à l’extérieur du pays. C’est des choses que je ne peux pas faire sans  me consulter avec les gens qui sont autour de moi. Le fait que je sois dans un cabinet, cela a un sens et cela a une influence sur ce qu’on peut dire sur le Bloc Libéral, ce qu’on pouvait dire au président du BL. Donc, si je ne consulte pas mes conseillers, consulte pas les cadres du parti et j’envoie une décision, je pense que c’est une décision qui sera en porte à faux avec ce que je défends », a déclaré le président du Bloc Libéral

Pour Faya Milimono : « Il y a des choses qui m’ont surpris ; quand j’ai écouté le PEDN, le PEDN dit qu’il n’a pas été consulté. Je crois que quand on parle de l’institution qu’on appelle chef de file de l’opposition, ce n’est pas chef de file de l’opposition républicaine, c’est chef de file de l’opposition. Cette différence doit être faite. Il y a actuellement un ensemble de partis politiques qui évoluent dans l’opposition, qui ne sont pas nécessairement membres de l’opposition républicaine. »

Pour l’ancien candidat à l’élection présidentielle, Cellou Dalein Diallo doit faire la différence entre le chef de file l’opposition et chef de file de l’opposition républicaine. « Aujourd’hui, le leader de l’UFDG qui est le chef de file de l’opposition doit faire la différence entre ce qu’on appelle chef de file de l’opposition et chef de file de l’opposition républicaine. Il n’y a pas de chef de file de l’opposition républicaine, il n’y a que l’opposition républicaine qui est une plateforme. »

Faya Milimono souhaite que la concertation soit élargie aux autre partis, surtout à ceux qui ont montré leur constance et leur loyauté dans l’opposition, depuis pratiquement sept ans, comme le PEDN, le Parti Radical, les NFD…

Bhoye Barry pour guinee7.com  

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE