Amadou Diouldé Diallo

Le procès sur l’assassinat du journaliste Mohamed Koula Diallo se poursuit au Tribunal de première instance (TPI) de Dixinn. Lors de la reprise des débats, le lundi dernier, la partie civile avait souhaité la comparution entre autres du journaliste Amadou Diouldé Diallo, pour des faits de préméditation. Nous avons pu joindre l’intéressé pour vous dans la soirée de ce mercredi.

En plus de Cellou Dalein Diallo, Ousmane Gaoual Diallo, au cours des débats, la partie civile et Bah Oury (lors de son interrogatoire) ont souhaité la comparution du journaliste Amadou Djouldé Diallo, pour actes de préméditation. Selon le journaliste sportif et historien, Bah Oury « raconte des histoires ».

« Il (Bah Oury, ndlr) raconte des histoires. Moi, je ne suis pas militant de l’UFDG. Personne ne m’a jamais vu à une assemblée générale de l’UFDG ou à une de ses activités politiques quelconque. J’entretiens des relations fraternelles avec Cellou Dalein, que je fréquente de temps à autre, comme Lansana Kouyaté également, quand il est là. Dans la classe politique, c’est les deux qui sont mes frères et amis », dit-il au téléphone, à un journaliste de notre rédaction.

A la question de savoir s’il est de près ou de loin mêlé à ce dossier, Amadou Diouldé se pose des questions.

« Bah Oury est en perte de vitesse. C’est sa faute à lui. Moi, je ne sais pas comment je vais assister à une réunion, est-ce que la réunion même s’est tenue ? Comment moi je peux assister à une réunion d’assassinat de Bah Oury ? »

Autre interrogation avec notre interlocuteur. Ya-t-il eu préméditation ?

« Ça, je ne sais pas. Mais moi, je n’ai jamais assisté à une réunion, jamais. Je ne suis pas venu chez Cellou et qu’il ait été question de cela. Et Cellou n’est pas de nature à tenir ces genres de réunion, c’est des histoires ça », tranche-t-il.

La suite des débats est programmée pour le 23 octobre 2017, au TPI de Dixinn.

Alpha Mady pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE