Malick Sankhon

Lors de l’assemblée générale hebdomadaire du Rpg  arc-en-ciel du samedi dernier, Malick Sankhon, directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) ne s’est embarrassé d’aucun scrupule, en annonçant le recrutement de près de 3000 jeunes gens, qui vont constituer une sorte de « milice », chargée de défendre son institution, qui a reçu récemment la visite de travailleurs mécontents, qui dénonçaient l’incurie qui caractérise le fonctionnement de la Cnss. En ayant recours à ce qu’ils ont  qualifié de « milice » politique,  certains observateurs ont vite fait de penser que Malick Sankhon, considéré comme un boutefeu, ne fait que revêtir son manteau de bras armé du parti au pouvoir.

Après la visite inopinée que des travailleurs des entreprises des travaux publics ont rendue récemment à la direction générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), pour demander d’être rétablis dans leur droit, Malick Sankhon, qui craint de tomber du pinacle, a décidé d’allumer un contrefeu, en remettant au goût du jour sa fameuse « milice » politique.

Malick Sankhon n’a fait en réalité que ressusciter ses « chevaliers » de la République, sous une nouvelle forme.

On se souvient encore de cette bande, qui avait été critiquée pour ses méthodes sulfureuses. Cette fois, la version sera sans doute améliorée, si l’on en croit les dires de leur géniteur, qui a juré ses grands dieux, devant l’auditoire du Rpg, que ses hommes n’hésiteront pas à châtier quiconque se hasardera à aller demander ses allocations à la Cnss. Pardon à troubler la quiétude du personnel.

« Je prends à témoin le parti : quiconque désormais s’amusera à venir à la Caisse pour troubler la quiétude des travailleurs, c’est moi qui le dis, je vous jure, tu ne sortiras par indemne. Qui que tu sois. Depuis hier (vendredi, ndlr) j’ai reconstitué 2500 à 3000 jeunes dans Conakry. Quiconque s’amuse à nous provoquer, je vous jure, on lui marchera dessus », menace Malick Sankhon.

Des propos qui ne passent pas inaperçus à cause de leur caractère hallucinant.

Le directeur général dit à mots couverts, que cette bande de jeunes, que certains citoyens assimilent à une  « milice » politique, aura pour tâche principale de laminer quiconque osera s’attaquer à ses intérêts, et à ceux du pouvoir.

Car Malick Sankhon, tout comme la plupart des proches du président, prêchent avant tout pour leur propre paroisse.

Ce sont des gens qui occupent de hautes fonctions, dont ils jouissent des retombées, en toute impunité. Dès qu’ils sentent approcher le vent du boulet, alors ils agitent le chiffon rouge.

Comme c’est le cas en ce moment avec M. Sankhon, qui s’est invité  à l’assemblée générale hebdomadaire du Rpg arc-en-ciel, sans doute en quête de soutien, dans ces moments difficiles. Vu que de plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer son départ de la  Direction  générale de la Caisse nationale de  sécurité sociale (Cnss).

Pour capter l’attention de l’auditoire,  Malick Sankhon commence par annoncer le retour au pays du Kountigui de la Basse Guinée, Elhadj Sékouna Soumah. Le vieil homme, avait été évacué en effet, pour des soins au Maroc. Une évacuation qui avait été rendue possible, grâce au concours financier du chef de l’Etat, selon Malick Sankhon.

Le Dg de la Cnss, adepte de l’ethnostratégie, va ensuite réitérer son attachement au parti au pouvoir. Car  dira dit-il « nous les soussous, nous ne savons pas trahir. Si nous adhérons à quelque chose, nous le montrerons à la face du monde et si nous sommes contre, nous le prouverons aussi. Nous tenons ici à réaffirmer le lien indescriptible que nous entretenons avec le RPG Arc-en-ciel. Que vous nous voyez ou pas, ceux qui s’agitent, laissez-les s’agiter. »

Alors questions : d’où proviendront les fonds qui vont servir à financer la prise en charge de ces 3000 jeunes, enrôlés par Sankhon ? Est-ce le contribuable qui va encore se saigner, pour la prise en charge d’une milice politique privée ?

Des questions que Malick Sankhon voudra bien répondre, pour éclairer la lanterne des Guinéens.

Mamady Kéita (Le Démocrate) 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE