Beyla- Les activités sont au ralenti, depuis mercredi matin, 18 octobre 2017, dans la Commune Urbaine (CU) de Beyla, a constaté le correspondant préfectoral de l’AGP sur place. Les boutiques sont restées fermées, pas de marché, pas d’école et même l’Administration a connu cette colère de la population qui a pris d’assaut les rues de la CU.

Les manifestants dans cette autre préfecture réclament «le bitumage du tronçon Beyla-Kérouané-Kankan, longtemps promis par le gouvernement», et dénoncent l’insuffisance notoire d’enseignants dans les Ecoles primaires, Collège et Lycée de la préfecture, l’inachèvement des infrastructures données à Beyla à l’occasion du 55ème anniversaire de l’Indépendance de la Guinée, le manque de personnel médical et aussi le manque d’électricité.

Pour l’heure, les manifestants et les forces de l’ordre vivent une situation tendue.

Source: AGP

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE