C’est à l’occasion de l’anniversaire du Système des Nations-Unies (UN) qu’une adaptation scénique des œuvres « Soundjata ou l’Epopée mandingue » et « Kouroukanfouga ou l’Assemblée des peuples » du Pr Djibril Tamsir Niane a été jouée, ce mercredi 25 octobre, par la Troupe nationale de théâtre, au Centre culturel franco-guinéen (CCFG), dans le cadre de l’événement culturel Conakry Capitale Mondiale du Livre (CCML).

Intitulée « En route vers Kouroukanfouga », cette pièce porte d’une part sur l’histoire de l’empereur du Mandingue et d’autre part sur la Charte de Kouroukanfougua (l’Assemblée des peuples), proclamée au 13ème siècle et comportant 44 articles pour la paix entre les peuples du mandingue, cette représentation s’est effectuée en présence d’une foule en pleine admiration ; on notait particulièrement la présence de la représentante résidente du système des Nations-Unies (UN), Séraphine Wakana, qui a, au nom de son institution, offert un important lots de livres pour alimenter les différents points de lecture qui seront bientôt disponibles dans la capitale, pour accompagner l’événement CCML, ainsi que celle de l’auteur de la pièce, le Pr Djibril Tamsir Niane lui-même, qui a exprimé toute sa joie de retrouver dans cette interprétation le sens se prêtant à la charte du Mandé.

« Nous avons fait un don d’ouvrages que les agents du système des Nations-Unies mettent à disposition ; nous avons aussi offert quelques points de lecture qui seront construits à différents endroits à Conakry ; nous aurons aussi un côté ‘’renforcement des écoles et des universités’’ qui sont nos partenaires privilégiés, parce que comme vous le savez, c’est là qu’on développe la science et la culture », a déclaré la Coordonnatrice du système des UN en Guinée.

Parlant du choix de cette œuvre et de la représentation, le Commissaire de CCML, Sansy Kaba Diakité déclare que « c’est un histoire exceptionnelle, c’est l’histoire de notre pays et de notre continent ; et le mandat de CCML, c’est de célébrer le livre, et vu que c’est un texte du Pr Djibril Tamsir Niane, il l’a écrit et nous voulons faire cette mise en scène, montrer cela au public guinéen pour faire passer le message du livre autrement. Le Théâtre national a fait un bon boulot et ce boulot le Commissariat va se battre pour le faire tourner dans toute la Guinée, et pourquoi pas ailleurs, pour prouver le talent de nos comédiens et de nos artistes ; aujourd’hui le livre sort de l’écrit, ça prend une autre couleur, et c’est ça CCML ».

Il a par ailleurs félicité le Théâtre national de Guinée pour le travail abattu et tiré son chapeau pour le Pr Djibril Tamsir Niane, avant d’ajouter : « Nous, le Commissariat de CCML, nous sommes très heureux ; nous avons voulu faire coïncider à l’anniversaire des Nations-Unies, parce que la charte des Nations-Unies, c’est pour la paix et celle de Kouroukanfouga aussi, l’objectif c’était la paix ; pour nous, c’est vraiment symbolique, faire le lien entre ces deux chartes pour le présenter au public ».

Comédienne interprétant le rôle de Sassouma Bérété, belle-mère de Soundjata,  Aïcha Deen Magassouba a expliqué les préparatifs de ce spectacle et livré ses sentiments : « Les préparatifs ont été très durs ; il fallait les faire manger, le déplacement et de l’énergie à dépenser, aujourd’hui, je dis ‘’hourrah !’’ ; ça a plu au public, depuis le mois de mars, je suis attelée aux répétitions. C’est le commissariat de CCML qui nous a commandé la pièce, et le fait d’avoir lu plusieurs fois, nous avons vu que nous ne pouvons pas représenter ce qui est écrit typiquement, comme c’est écrit dans le roman, parce que l’écriture est une chose et la mise en scène en est une autre, donc on a fait une adaptation. Nous étions enchantés, quand le Commissariat de CCML nous a commandé cette pièce, puisque c’est là que se sont dégagés les 44 articles desquels toutes les lois de l’humanité se réfèrent ; c’était un  plaisir et un honneur pour nous de faire cette pièce. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE