C’est dans la salle de réunion du ministère des Mines et de la Géologie, que plusieurs cadres venant de départements divers, notamment ceux du budget, des mines et des finances, ont suivi, ce lundi 30 octobre, une formation portant sur « la modélisation financière ». Cela s’inscrit dans le cadre de la deuxième session de l’initiative « CONNEX » appuyée depuis 2016 par la coopération allemande (GIZ) auprès du ministère des Mines.

Torge Hamkens, représentant la GIZ, a expliqué en ce qui est de cette initiative que : « Nous sommes en train de mettre en œuvre une initiative, qu’on appelle CONNEX, qui est un appui à la négociation des contrats dans le secteur extractif. Nous faisons le renforcement des capacités et en fonction des cas, nous pouvons fournir un appui spécifique dans la négociation des contrats. Nous avons commencé à travailler en Guinée l’année dernière, et nous orientons nos ressources dans la modélisation financière. »

Quant à son appréciation par rapport à l’assimilation par les participants, il indique avoir noté « pour cette fois ci, l’engouement et l’intérêt que tous les participants manifestent dans l’acquisition des connaissances, pour pouvoir s’améliorer. »

Quant à Al Houssein Kaba, président du comité de pilotage de la formation du ministère des Mines, il estime que « notre comité a approché la GIZ, avec le CONNEX, dans le cadre appui au gouvernement, dans la cadre de la négociation des contrats miniers. La Guinée est un pays très minier, et je ne peux pas dire que nos contrats étaient mal négociés, mais ne nous étaient pas favorables. Depuis l’arrivée du Président de la République, le Pr Alpha Condé, il a souhaité les différents contrats que nous avons avec nos partenaires ; donc ils nous appuient pour qu’on puisse bien négocier nos contrats, ce qui a amené un renforcement de capacités des cadres du ministère et des ministères partenaires ».

A son tour, Touré Mamoudou, assistant du ministre du Budget, véritablement conscient de l’importance de ce séminaire, le juge bénéfique et énumère ses attentes : « Mes attentes sont assez précises ; c’est justement renforcer mes capacités en terme de compréhension des modèles qui sont souvent présentés à notre pays dans le cadre des contrats miniers, être une force de décision, tout en défendant l’intérêt de mon pays, afin de tirer profit de ces contrats miniers, que nous avons signés et que nous continuons à signer. En tant que représentant du ministère de Budget, ce qui m’intéresse c’est particulièrement  la mobilisation des recettes fiscales dans le secteur. »

Formateur dans ce séminaire et économiste de profession, Thomas Lassourd a déclaré : « L’idée est d’appuyer l’administration à utiliser des techniques de modélisation financière, pour finaliser des déterminants économiques des projets miniers, à l’utiliser à la fois pour les études de faisabilité avant approbation de l’évaluation, ou dans le cadre de négociations avec les sociétés minières. Nous avons des échanges avec les participants qui abordent les problèmes auxquels fait face l’administration dans l’analyse de faisabilité, et nous travaillons ensemble pour élaborer des outils qui permettent d’analyser les aspects financiers et économiques de ces études de faisabilité ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE