La radio Espace fm avec l’ensemble de ses stations relais a été suspendue pour 7 jours (du 3 au 9 novembre 2017 inclusivement) par la Haute Autorité de la Communication (HAC) pour ‘‘informations susceptibles de porter atteinte à la sécurité de l’Etat et de saper le moral des forces armées et de l’ordre public’’. L’émission incriminée selon la HAC est celle des Grandes Gueules diffusée le 1er novembre dernier.

Contacté par notre rédaction le patron de Hadafo Médias, propriétaire de la radio Espace, Lamine Diarassy surpris de cette décision de la HAC qu’il a apprise par les médias, compte faire recours à la Cour Suprême pour ‘‘excès de pouvoir’’.

ci-dessous la décision de la HAC

Communiqué-HAC-relative-à-la-Suspension-de-la-Radio-Espace-FM

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

4 COMMENTAIRES

  1. C’est une initiative ridicule. L’incitation au soulèvement des forces armées est un délit pénal ! Ce n’est pas un délit de presse et les journalistes des GG risquent gros. Cette bande charlots n’avait aucun droit de lire bêtement un « rapport » sur l’armée sans prendre la peine de recouper les informations et y extraire ce qui pouvait à juste titre irriter les militaires ou provoquer des troubles dans les casernes. C’est une attitude irresponsable et désinvolte que cette manière de penser qu’on peut parler du fonctionnement de l’armée; parce qu’on a reçu un prétendu rapport, sans maîtriser le sujet, sans précaution professionnelle et sans expérience. Du grand n’importe quoi ! Si Guirassy, qui se fait sans doute (et faussement) une très haute idée de lui-même, persiste dans sa bêtise, je suis persuadé que les choses vont se corser pour lui et sa bande.

  2. Guirassy et bande sont des escrocs menteurs qui parle de tout mais comme notre État laisse les gens faire des ragots partout au nom de la liberté d’expression c’est pourquoi ces fretins racontent n’importe quoi

  3. la HAC devait fermer la radio espace fm depuis tres longtemps , sinon , un jour , cette radio va provoquer un soulevement populaire en guinee. les journalistes alimentaires de espace fm recoivent des instructions en provenances des partis politiques de l oppositions. ce debat sur l armée est un dossier monté par un deputé de l opposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE