La Semaine Nationale de la Citoyenneté et de la Paix en était à sa 3è journée hier vendredi 3 novembre. Dans les établissements scolaires qu’il a sillonnés,  le ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby a multiplié les  sensibilisations sur les droits et devoirs du citoyen et la responsabilité qui incombe à tous les guinéens de contribuer à l’émergence d’une Nation forte.

Au lycée du 2 Octobre dans la commune de Kaloum, les élèves et leurs encadreurs ont organisé une conférence-débat sur le thème: « Rôle et mission de la Police » et « l’éducation à la citoyenneté ».

La conférence a connu la présence du Conseiller chargé des questions pédagogiques au ministère de l’Enseignement Pré-universitaire et l’Alphabétisation, M. Sény Sylla, du proviseur dudit lycée, Mahmoud Diallo, du Coordinateur nationale de la police de proximité, le Commissaire Mohamed Cissé, ainsi que des parents d’élèves.

Le proviseur du Lycée du 2 octobre, Mahmoud Diallo a, sous l’ovation des élèves, remercié les organisateurs pour leur engagement et détermination à introduire des innovations qui consistent à non seulement appelé les populations à l’esprit civique mais aussi au rapprochement entre les civils et les forces de défense et de sécurité.

Cette intervention fût appuyée par le Coordinateur national  de la police de proximité, Commissaire, Mohamed Cissé qui a, au nom du Ministre en charge de la Sécurité et de la Protection civile, n’a pas tari d’éloges à l’endroit des initiateurs de la SENACIP.

Pour l’officier de Police la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix commence déjà à porter ses fruits grâce à de multiples sensibilisations mises en place par le ministère de l’Unité nationale et de la Citoyenneté sur toute l’étendue du territoire national.

Selon lui les deux thèmes programmés dans ce lycée sont d’une grande portée, car, a-t-il dit, ils participent activement à la résolution de plusieurs maux dont souffre la Guinée à savoir la consolidation de la paix, le respect réciproque et le respect du devoir civique. C’est pour cette raison qu’il a exhorté les élèves et la police de proximité au respect réciproque.

Au nom de son département, le Conseiller chargé des questions pédagogiques au Ministère de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation, M. Sény Sylla a,noté que la question de citoyenneté concerne tous les guinéens.

D’après M. Sylla cette notion contribue à l’ouverture de l’esprit sur le monde extérieur basée sur le principe d’égalité et du respect des droits et des devoirs. Des pratiques qui participent positivement au développement d’une nation, qui d’ailleurs est l’objectif principal du gouvernement.

 Ecole primaire de Taouyah

A la fin de la journée du 3 octobre, le ministre Karifa Gassama Diaby s’est rendu à l’école primaire de Taouyah dans la commune de Kaloum à Conakry pour s’enquérir de l’impact de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix. La délégation a été accueillie dans l’allégresse par un bain de foule composée d’élèves et de certains membres de la commission d’organisation sans occulter les responsables de l’école.

Là, M.  Diaby a invité les citoyens à de conduites correctes tant dans les familles que dans les milieux scolaires et dans la société de manière générale. Dans ses propos, le ministre de Diaby a souligné que les enfants constituent la relève de demain. Et que pour assurer cette relève, il faut mettre en place des mécanismes de l’éducation, du respect strict des questions de citoyenneté, de paix et ses corollaires qui peuvent être le soubassement du développement de notre pays.

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE