Baidy Aribot

Baidy Aribot de l’Union des forces républicaines vient de bénéficier d’un décret présidentiel qui le nomme à la Banque centrale, en tant que deuxième vice-gouverneur. Le désormais ancien député devrait logiquement être remplacé par son suppléant, comme l’exige la loi électorale. Pourtant, le principal concerné affirme à Guinee7.com que des manœuvres sont en cours pour le faire remplacer.

« J’apprends qu’ils (des cadres de l’UFR) voudraient le faire remplacer, alors que je suis le suppléant direct de Baidy sur la liste uninominale de Kaloum. Ils veulent mettre l’actuel vice-président de la délégation spéciale de Kaloum, un certain Soumah », nous a confié Cheick Touré, le suppléant de Baidy.

Une information surprenante pour le chargé de communication du parti, qui annonce que le parti ne s’est pas encore réuni à ce propos. « Le parti n’a pas encore parlé de ça. Vous savez le week-end a été chargé avec le meeting, mais nous avons une réunion du comité exécutif le mercredi, certainement on en parlera », laisse entendre Tidiane Sylla, au téléphone.

Toutefois, selon un juriste consulté par notre rédaction, l’article 123 de la loi électorale est claire là-dessus : le remplacement s’effectue huit (8) jours après la prise de fonction de l’ancien député à ses nouvelles fonctions.

Alpha Mady pour Guinee7.com 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE