Le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté a effectué une visite lundi à l’école Franco-arabe Elhadj Karamoko Kaba  située à Sangoyah, dans la commune de Matoto. Khalifa Gassama Diaby était allé expliquer aux élèves et encadreurs de cet établissement les raisons qui motivent l’organisation de la Semaine nationale de la Citoyenneté et de la Paix (SENACIP) en Guinée.

En se rendant dans cette école bilingue, le ministre de l’Unité nationale voulait surtout démontrer que le message de la SENACIP est destiné à toutes les écoles du pays, et donc tous citoyens guinéens sans exception.

Comme partout où il est passé durant cette semaine de la citoyenneté, le ministre Diaby a encouragé ses interlocuteurs à renforcer la culture de tolérance et d’acceptation mutuelle.

M. Diaby a indiqué que la Semaine nationale de la citoyenneté est instaurée pour rappeler aux Guinéens quelques principes de base de la vie en société. Notamment l’amour de la patrie et la lutte contre l’incivisme.

Il a particulièrement insisté sur le respect des lois de la République, gage selon lui, pour l’édification d’une Nation démocratique et prospère.

« Brûler quelqu’un,  se rendre justice sont des pratiques qui ne nous amènent nulle part. C’est pourquoi, il faut que tout un chacun ait cet esprit pour consolider  la  paix et construire une société  où fera bon vivre », a-t-il indiqué.

Au cours de leur passage à l’école Franco-arabe Elhadj Karamoko Kaba  le ministre et sa suite ont visité le Centre culturel islamique Al-Qatary de l’association Al-Rouhama pour les actions humanitaires situé dans l’enceinte de cet établissement. Des prières ont également été dites pour le renforcement de la paix et de l’unité nationale. Un lot important de Corans a été offert à la délégation du ministère de l’Unité nationale et de la Citoyenneté en signe de soutien à ses actions visant le renforcement de la paix.

Une dépêche de l’AGUIPEL

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE