Au cours de la conférence de presse qu’il a animée ce vendredi matin, pour faire le point sur les préparatifs du concert prévu demain, samedi 11 novembre, sur l’esplanade du Palais du peuple, le président directeur général des productions Tidiane Word Music (TWM) a fait des révélations sur le précédent spectacle qu’il a organisé à Conakry, avec la star nigériane Davido.

En effet, Tidiane Soumah a dénoncé avec la dernière énergie le comportement adopté par certains agents de sécurité et de la défense, lors des concerts sur l’esplanade du Palais du peuple. « Il y a un nouveau système qui commence maintenant en Guinée, qui était mort. C’est l’arrivée des soldats et policiers isolés, je le dénonce avec la plus grande énergie. On souffre, on perd de l’argent dans les concerts », a-t-il déploré. Avant d’ajouter : « Malgré tous les bons raisonnements qu’on a fait, les mecs sont venus faire rentrer du monde, du côté de l’Assemblée, côté administration du Palais, côté salle des banquets, côté loge, à la corniche. Mais cette fois-ci, j’ai payé des projecteurs, je les ai installés sur toutes les rentrées de la corniche et j’ai créé une équipe de ‘’malades’’, moi à la tête. J’ai fait un courrier adressé au ministre de la Défense, au ministre de la Sécurité, au gouvernement, que quiconque se disant agent, militaire ou corps habillé, tu n’as pas le droit, je paie le Palais… » (sic)

Le patron de TWM a par ailleurs fait une mise en garde : « C’est un droit privé, quiconque vient là-bas, demain samedi, vous serez au-dessus de moi. Ils n’ont pas le droit de le faire, nous on souffre pour envoyer tout ce monde-là. Mais ils viennent et ils se disent « c’est le Palais du peuple, donc c’est pour tout le monde ». Au diable ! Si c’est le Palais du peuple, qu’on me donne ça gratuitement… On paye, on loue. Je vous dis, au concert de Davido, on a fait des calculs, ils ont fait rentrer plus de trois mille (3.000) personnes, cadeau. On s’est arrêté à la télé pour regarder les images ; c’est là-bas il y a eu faille ».

Pour renchérir, l’opérateur culturel a rassuré que les failles enregistrées au cours du concert de Davido sont des leçons qui on été apprises pour rendre encore meilleur le concert de samedi prochain, avec comme vedettes l’artiste français Dadju et le groupe ivoirien Kiff No Beat.

Mohamed Kaba Soumah pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE