Le ministre guinéen de l’énergie et de l’hydraulique, Cheick Taliby Sylla a essayé d’expliquer le mercredi 09 novembre à Conakry, les causes des difficultés liées à la désserte en courant électrique, en saison sèche ou période d’étiage. Le barrage Kaléta qui est saisonnier, aura besoin de « 100 à 150 MW » pour que la production atteigne les 200 à 250 MW. Pour y arriver, il faudra compter sur l’énergie thermique.

D’entrée, selon des textes transcrits par la cellule  de communication du gouvernement, Cheick Talibé explique les causes de la diminution des capacités de Kaléta et Garafiri pendant la saison sèche.

« Pendant la saison sèche ou l’étiage,  il y a une diminution d’eau des apports d’eau  qui arrivent  dans les barrages et immédiatement le plan d’eau va baisser  dans les barrages. La cote du système métrique de Konkouré à Kaléta  c’est 110 m. Quand il pleut beaucoup, la cote dépasse  110,5m  et il aura déversements  d’eau immédiatement. Pendant l’étiage donc, le combat c’est de maintenir la cote   à  109,5 ou à 108,5 pour ne pas perdre une quantité d’eau. Parce que toute quantité  d’eau perdue pendant l’étiage est une perte d’énergie. Au moment où la quantité  d’eau n’est pas suffisante, il y a une exploitation d’eau coordonnée du  barrage de Garafiri qui a une retenue importante. En ce moment c’est le barrage de Garafiri  qui alimente Kaléta. Vous allez constater  que pendant cette période le niveau  d’eau ayant baissé, le productif de Kaléta  de ces barrage va baisser. Garafiri va se retrouver à 40 mW et Kaléta  à une moyenne  de 60. Donc les 2 barrages vont produire 100 mégawatts.  Pour compenser  ces pertes, il faut donc mettre en marches les centrales thermiques pour avoir les 200 à 250mW d’énergie thermique », a laissé entendre le ministre de l’énergie.

Mais quel est l’état des lieux des centrales thermiques ?

Un cadre d’Electricité De Guinée (EDG), nous informe qu’il existe trois centrales opérationnelles. Celles de Kaloum (Kaloum 1 et 2), qui ont une capacité combinée de 50 MW et celle de Kipé, d’une capacité de 50 MW également. Une addition qui garantit « en théorie » 100 MW de plus.

La période d’étiage débute le 15 novembre, selon le ministère.

Alpha Mady pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE