Faya Millimouno

Lors de la cérémonie de clôture de la deuxième édition de la Semaine Nationale de la Citoyenneté et de la Paix (SENACIP), le ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby, avait déclaré qu’il ne va pas organiser la troisième édition. Ce vendredi 10 novembre 2017, Dr Faya Milimono, président du Bloc libéral (BL), a affirmé que le seul projet du gouvernement actuel qu’il apprécie, c’est la SENACIP.

« S’il y a quelque chose qui se fait dans le gouvernement actuel du président Alpha Condé que j’apprécie, c’est le combat de faire des Guinéens d’être les vrais citoyens. Des gens qui trouvent le vivre ensemble, qui respectent leurs lois, qui ne pensent pas seulement à leurs droits, mais qui aussi se préoccupent de leurs devoirs. J’ai toujours tiré chapeau pour M. Gassama Diaby qui est en train de se battre pour que le Guinéen, le citoyen guinéen enfin naisse et existe » (sic), déclare Faya Milimono.

Pour le président du BL, c’est la première fois que la Guinée se dote d’un projet pour l’éducation des citoyens guinéens. Selon lui, tous les régimes qui se sont succédé au pouvoir, ont toujours privilégié la formation de leurs militants seulement et non celle de tous les citoyens. « Tous les régimes passés ont formé leurs militants. C’est la première fois en tant que pays, qu’on se dote d’un projet de formation de citoyen. Celle-ci ne devrait pas être découragée. J’ai vu la colère de M. Gassama Diaby », soutient Dr Faya Millimono, avant d’ajouter : « Je crois que tous ceux qui pensent à l’avenir de la Guinée devaient se donner les mains pour sauver ce projet. Que ce soit Gassama Diaby ou quelqu’un d’autre, s’il est victime de sabotage, ça doit nous interpeller et nous devons tous agir pour qu’enfin le Guinéen se considère avoir en plus des droits, des devoirs » (sic).

Et de rappeler « que dans tout le monde entier, les vrais projets d’avenir  ont toujours rencontré des difficultés, et que ce n’est pas ce sabotage qui va empêcher la naissance du citoyen guinéen. Ça ne sera pas empêché, nous irons jusqu’au bout. Au peuple de Guinée, au-delà des mamayas, ceci est un vrai projet qui interpelle notre conscience, qui interpelle chacun de nous et qui nous met devant nos responsabilités. Nous sommes une société qui baigne dans des valeurs ancestrales. Nous devons faire preuve de respect pour ces valeurs. On a aujourd’hui l’impression, quand on observe certaines choses qui se passent dans la société guinéenne, qu’on est à une place qui n’est la Guinée. Il est temps qu’on comprenne que l’appel qui est lancé à travers ce projet est venu à point nommé, pour que chacun en qui le concerne agisse pour faire prospérer ce projet. »

Bhoye Barry pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE