L’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a tenu son assemblée générale hebdomadaire, à son siège, à Commadenyah, dans la commune de Dixinn, sous la présidence de Cellou Dalein Diallo président dudit parti.

Tous habillés en blanc, les responsables du parti, députés, militants, sympathisants et les différentes fédérations de l’intérieur et de l’extérieur du pays, toutes venues pour la célébration des 10 ans de Cellou Dalein à la tête du parti, se sont massivement mobilisés pour fêter l’évènement, mais aussi pour faire le bilan de la gestion du parti.

Devant ce public, Cellou Dalein s’est auto-félicité de la gestion du parti depuis le 15 novembre 2007. Pour lui : « En six mois, grâce à vous, à votre confiance, nous avons créé le plus grand parti politique du pays. Ce n’était pas donné, le plus grand défi, nous l’avons remonté. En juin 2008 déjà, le parti s’est installé dans 304 sous-préfectures du pays. Dans tous les quartiers de Conakry, Dubréka et Manéyah, l’UFDG avait partout des comités de base », se félicite l’ancien premier ministre, Cellou Dalein Diallo.

Le chef de file de l’opposition guinéenne a invité ses militants à se faire distinguer dans la lutte contre l’ethnocentrisme. « Dans vos fédérations, dans vos  quartiers, il faut que les militants de l’UFDG se distinguent par leur engagement ferme à lutter contre le tribalisme, l’ethnocentrisme. Nous avons dit que pour nous, les militants du RPG, les militants de l’UFR ou d’autres partis, c’est des compatriotes. La haine n’a pas de place entre les Guinéens, encore moins la violence. Pourquoi ? Personne d’entre nous n’a choisi d’être guinéen. Nous nomme guinéens par le fait de Dieu et nous devons, en tant que croyants, accepter, considérer l’autre comme ton frère (sic). Si tu peux l’aider, tu l’aides. Si tu ne peux pas, tu n’as pas le droit de l’exclure, de le discriminer ».

Répondant aux acclamations de ses sympathisants, Cellou Dalein affirme que si les militants, veulent qu’il soit le président de la République en 2020, il faut que d’abord, l’UFDG gagne les élections locales. « Vous avez dit Cellou Dalein sera à Sékoutouréya, alors vous devez commencer, vous devez montrer cet engagement en faisant en sorte que lors des prochaines élections locales, l’UFDG gagne partout. C’est possible aujourd’hui. Voilà, il ne s’agit pas simplement de dire qu’en 2020, on sera à Sékoutouréya. La première étape la plus importante, c’est les élections locales. Il faut vous mobiliser pour qu’on gagne et les quartiers et les districts et les communes. Aujourd’hui, le potentiel est là, les gens sont déçus de ce pouvoir, ils ne veulent plus de ce pouvoir, ils cherchent où aller. Allez les rassurer que nous sommes là, l’UFDG est au service de la Guinée, sans discrimination », martèle Cellou Dalein.

Bhoye Barry pour guinee7.com    

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE