La rédaction de Guinee7.com a été contactée le lundi 13 Novembre, par un groupe d’émigrés guinéens se trouvant au Qatar. Ils dénoncent tous leur situation de précarité, dans un Emirat de pétrodollars. Après moult demandes, la police qatarie refuse toujours de les rapatrier dans leur pays d’origine.

« Que de la souffrance. On nous a promis le bonheur et on continue à envoyer des gens ici. Nous sommes plus d’une dizaine ici, nous dormons dans des mosquées, c’est quand nos amis burkinabés partent travailler, que nous dormons chez eux. Nous avons tout fait pour qu’on puisse nous rapatrier, rien n’en est. » C’est le triste témoignage de Soumah, un jeune guinéen, qui a pris ce chemin par l’intermédiaire d’un groupe de passeurs guinéens, qui sont dénoncés ici par Sékou, un étudiant guinéen en master dans une université qatarie : « Il y a des Guinéens qui vivent dans les rues au Qatar, actuellement les gens de mauvaise foi leur font croire qu’une fois ici, tu es au paradis et ils mentent sur la situation du Qatar. La crise diplomatique du Qatar et l’organisation future de la coupe du monde 2022 poussent beaucoup de gens à croire à leurs propos (le discours des passeurs, ndlr). Aujourd’hui, il y a des milliers de Guinéens qui vivent dans la rue (au Qatar, ndlr) et la police refuse de faire quelque chose pour améliorer leur situation de vie. »

Alseny Dramé, compagnon de Mohamed Soumah, sollicite l’aide des autorités guinéennes et qataries, afin de rentrer définitivement chez eux. « Ceux qui veulent rester peuvent rester, mais nous, nous voulons rentrer. »

Alpha Mady pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE