Les activités de la Maison des associations et ONG de Guinée (MAOG) ont été officiellement lancées, ce mardi 14 novembre 2017, dans la salle de conférence Mohamed Koula Diallo de la Maison de la presse de Colèah.

Cette nouvelle plateforme de la société civile guinéenne, selon les responsables, a pour objectif de renfoncer les capacités des associations et ONG, mais aussi de les accompagner à travers l’écoute conseil. Créer un espace de rencontre entre les ONG de Guinée, un cadre pour leur épanouissement (les réunions, les séminaires, les ateliers de formation, les boites aux lettres pour leurs courriers etc.) et favoriser leur émergence.

Devant les hommes de médias, les responsables de cette plateforme ont expliqué les raisons de la création de la MAOG. Selon Lansana Diawara, directeur exécutif, 70% des ONG guinéennes n’ont pas de siège. Aucune d’entre elles n’a le certificat international, raison pour laquelle elles ne gagnent pas des financements, comme les autres ONG à vocation internationale.

Pour Ibrahima Doukouré, le directeur exécutif adjoint, la création de cette plateforme apportera « une réponse sans délai aux problèmes et défis auxquels des associations et ONG sont confrontées. Je dirais que c’est une nouvelle dynamique dans le paysage de la société civile guinéenne. Si vous regardez les associations qui sont agréées en république de Guinée, malgré leur diversité, mais il y a un problème de compréhension. Certains n’ont pas de siège. Et d’autres ont des projets annuels, mais ils n’ont pas de financement. »

A noter qu’à  ce jour, plus de 200 ONG et associations sont membres de cette plateforme.

Bhoye Barry pour guinee7.com    

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE