Le Ministre des Mines et de la Géologie M. Abdoulaye Magassouba, est à Bruxelles, où il doit assister ce mardi 14 novembre, à la Conférence africaine sur le diamant. Accompagné de quelques membres de son Cabinet, M. Magassouba vient porter la vision de la Guinée à cette tribune qui connaitra la participation de douze (12) autres Ministres des Mines venus d’Afrique.

La présence du Ministre guinéen des Mines et de la Géologie, à cette grand-messe du diamant, s’inscrit dans le cadre de l’exécution de son ambitieux programme de développement du secteur minier guinéen. Comme cela lui a été consigné dans sa lettre de mission par le Premier Ministre, Chef du gouvernement sur instruction du Président de la République Prof Alpha Condé.

M. Abdoulaye Magassouba occupera la première loge de cette conférence, en sa qualité de président du Conseil des Ministres des Mines des pays africains producteurs de diamant (APDA), depuis le 05 avril 2016. Une confiance qui sonne comme une reconnaissance de son combat, sur fond d’engagement à faire du secteur minier guinéen un levier à fort dividende pour le développement socio-économique du pays. En lui confiant la présidence de l’APDA, ses homologues africains ont donc voulu qu’il donne la même impulsion au secteur du diamant dans les autres pays africains.

Ainsi, en prélude de cette conférence, M. Abdoulaye Magassouba s’est entretenu ce lundi 13 novembre 2017 avec le Secrétaire Exécutif de l’ADPA M. Edgar Carvalho. Au menu de cette entrevue, les problèmes liés à la production de diamant, son traitement et à sa transformation. Il s’agit donc de réfléchir à la meilleure stratégie permettant de transcender ces difficultés pour en faire des opportunités au bénéfice des pays africains producteurs de diamant.

Auparavant, le dimanche 12 novembre, toujours à Bruxelles, le Ministre guinéen des Mines et de la Géologie, a présidé la réunion du Conseil d’administration de la Compagnie des bauxites de Guinée (CBG).  Cette réunion portait essentiellement : sur la gestion opérationnelle de la société et de la mine de Sangarédi, l’état des lieux de l’évolution du projet d’extension de la CBG, l’énergie, la mise en œuvre du projet d’appui aux activités génératrices de revenus (AGR) et la création d’emplois dans les zones d’impact de la CBG. Tous les sujets ont été débattus à bâtons rompus, en vue de prendre en compte les préoccupations des localités, mais aussi l’intérêt supérieur de la nation.

Le jeune Ministre des Mines et de la Géologie, à travers les collines, les plaines et contre vents et marées, continue, sans désemparé, à œuvrer pour le rayonnement du secteur minier guinéen, dans la dynamique du succès du mandat du Prof. Alpha Condé. Car, à travers lui, le chef de l’Etat a placé sa confiance dans les jeunes pour donner un nouvel élan à la gestion minière. 

Cellule de communication du Ministère des Mines et de la Géologie

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE