Abidjan, Côte d’Ivoire le 21 Novembre 2017 : Depuis le lancement du plus grand évènement agricole  en Afrique de l’Ouest, en l’occurrence le Salon de l’Agriculture et des Ressources Animales (SARA) à Abidjan, le stand de la République de Guinée ne désemplit pas.

Ahmed Walid Safroui est Tunisien, employé d’une société française, vient d’acheter plusieurs ananas Made In Guinée, du label « La Baronne de Guinée. »

«Je suis venu au SARA pour rencontrer des partenaires et faire des affaires. J’ai goûté à cet ananas, il a un goût sucré. En termes de calibre, il est assez gros, différent de ce qu’on trouve en France où les calibres sont plus petits. J’ai adoré, c’est excellent  et j’ai acheté pour la famille en Tunisie. Le miel de Guinée, également, je l’ai goûté. Par rapport au miel que je connais en Tunisie, il est un peu plus doux. »

Diakité Amadou Assa, est le gestionnaire de la Coopérative des producteurs d’arachide, de karité et de miel (COPRAKAM), basé à Dabola, au centre du pays. Il est émerveillé  par l’affluence des maghrébins et autres nationalités autour du miel qu’il offre pour dégustation. Des contacts sont noués.

«Je félicite les producteurs à la base de ce miel. Cet intérêt des étrangers prouve que leur travail est de qualité. Il y a des jeunes, femmes et vieux qui sont formés et font la production de miel. Et nous au COPRAKAM, s’occupons du conditionnement et de la commercialisation » dit-il.

A l’en croire, la coopérative « avait du mal à commercialiser » ses produits. Et l’appui du gouvernement guinéen, à travers le ministère à la Présidence de la République chargé de l’Agriculture, qui a sponsorisé le voyage des acteurs agricoles, tombe à pic car la COPRAKAM a la chance désormais de devenir une grande entreprise pour la commercialisation des produits agricoles.

Au moins 200 visiteurs par jour

«Depuis le début –le 17 novembre 2017- vous avez vu l’engouement, par jour nous enregistrons plus de 200 visiteurs ! Nos cartes de visites et flyers sont épuisés. Beaucoup veulent nos pompes en Côte d’ivoire, au Mali etc…  On compte une centaine demande de partenariats dont une Chinoise » s’exclame  Aguibou Barry, Directeur général de Fapel Guinée, inventeur des pompes à irrigation.

Au stand de la Guinée, Fapel émerveille avec quatre types de pompe dont la pompe à pédale, la pompe sur brouette, la pompe Sonna2 et la Sonna1. Cette dernière est une grande pompe qui a un débit moyen de 2.000 litres par heure.

«La pompe Sonna 1 a été mise en place par Fapel grâce à l’accompagnement personnel du Chef de l’Etat Pr Alpha Condé qui a instruit tous les services concernés afin que cette pompe soit compétitive sur le plan national et international. Aujourd’hui, de par sa qualité, par sa technologie de pointe, on est fier de dire que la Guinée a une pompe. Et le monde entier a vu cette pompe guinéenne ici » se réjouit ce Guinéen, primé à plusieurs fois pour la qualité de ses inventions. Il est l’une des attractions au SARA 2017.

Intérêt autour des semences

Le stand de la Guinée a donné également une place à la recherche occupée par l’Institut de Recherche Agronomique de Guinée (IRAG) qui met sur table plusieurs résultats.

«Les visites sont faites par des personnes morales comme des sociétés, des coopératives agricoles qui prêtent attention aux variétés de riz, de maïs, de l’arachide et les légumineuses. Ils ont des problèmes de semences et ont manifesté directement le besoin d’en acquérir chez nous. Malheureusement, nous n’avons envoyé que des échantillons. On a privilégié la formulation de contrats avec les institutions habilitées en Guinée. Ils ont eu une référence » explique Hadja Madina N’Diaye de l’IRAG.

Selon son collègue, Thierno Sadou Bah, une liste de personnes ayant demandé des semences est déjà élaborée.

Le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales (SARA), «n’est pas une foire pour vendre ou acheter », avait expliqué  à l’ouverture  le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement Rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly.

Le SARA, continue-t-il, est un «salon feutré » pour promouvoir les échanges professionnels entre acteurs du secteur agricole « en vue de l’accroissement de l’investissement pour soutenir la croissance agricole face au changement climatique. »

Cellule Communication du Ministère à la Présidence de la République chargé de l’Agriculture

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE