Dans le cadre des activités de Conakry Capitale mondiale du livre 2017, les Editions Ganndal ont organisé un colloque intitulé « Défis de la promotion et de la distribution des livres en langues africaines ». C’était dans la salle de conférences de l’INRAP que se sont tenues ses assises, le 27 novembre, avec la participation de spécialistes en langues africaines venus du Sénégal, du Niger, de la Côte d’Ivoire et de Guinée.

Aliou Sow, directeur des Editions Ganndal, a fait une communication sur « l’état des lieux sur les langues nationales : cas de la Guinée ». Il a rappelé le profil de l’édition en langues nationales en Guinée, où il y principalement 2 maisons d’édition qui publient en langues nationales dont Ganndal, des ONG dont Icra Nko et AGUIPELLN qui oeuvrent aussi dans ce sens. Les principaux alphabets utilisés sont les caractères latins harmonisés, l’Adjami, Adlam et N’Ko.

La Guinée avait été très en avance dans les années 70 dans le domaine des langues nationales dont 8 étaient enseignées dans le système éducatif. Et aujourd’hui, il est à noter que le pays est à la traîne par rapport aux autres pays africains. Il a souhaité une politique d’encouragement, par la mise en place d’un cadre politique et réglementaire pour l’édition en langue nationales, par des financements (publics et privés), par la mise en place de bibliothèques et librairies…

Des recommandations ont été faites à travers des panels et qui seront présentées aux différents ministères en charge de l’éducation et de certaines ambassades.

DTN pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE