Alpha Condé, reçu la semaine dernière à l’Elysée par Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a tenu un grand discours à Ouagadougou (Burkina Faso), ce 28 novembre. Un discours de plus d’1 heure et demie bien applaudi par les étudiants présents dans un amphi de l’université Joseph Ki-Zerbo.

Parlant de l’esclavage en Libye, le président Macron a déclaré que ‘’le drame qui se déroule sous nos yeux en Libye, c’est un crime contre l’humanité sous nos yeux. Il faut le nommer, non pas pour accuser l’autre, comme je l’entends parfois. Non pas pour dire que le problème est ailleurs, non ! Pour agir avec force, avec vigueur. Je proposerais demain à Abidjan lors du sommet rassemblant l’Europe et l’Afrique, aux côtés du président Ouattara et du président Condé, une initiative euro-africaine, pour mettre un terme à cette stratégie portée par tous ceux qui veulent notre destruction. La stratégie des terroristes, des trafiquants d’armes et d’êtres humains qui conduisent à la tragédie que nous voyons sous nos yeux’’.

Plus tard parlant justement de la lutte contre le terrorisme par les forces africaines, il a déclaré : ‘‘Je sais que c’est la volonté profonde du président de l’Union Africaine, Alpha Condé, à qui je vais rendre ici hommage et qui n’a jamais ménagé sa peine sur tous les conflits africains pour rendre l’Afrique plus présente dans le règlement de ces conflits. Mais pour que l’Union Africaine soit en effet plus présente, et plus crédible encore, il faut ces forces régionales militaires, crédibles, construites, organisées.’’

Le président français a annoncé qu’il soutiendra au Conseil de sécurité des Nations Unies, l’initiative de l’Union Africaine visant à assurer un financement autonome et prévisible aux opérations militaires africaines.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE