Dans le cadre des préparatifs des élections communales, une mission de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) conduite par le commissaire Pathé Dieng était à Labé, ce jeudi 29 novembre 2017.

La salle de conférences de la préfecture de Labé a servi de cadre à une réunion de travail entre les acteurs du processus électoral, avec pour thème : ‘’Actualisation des bureaux de vote et gestion des candidatures’’.

Dans son intervention, Pathé Dieng a expliqué l’importance de cette mission qui consiste à mettre tous les acteurs au même niveau d’information, car déjà une date technique est fixée pour le 04 Février 2018. « Le chronogramme de la CENI  comprend 15 activités. Ceci étant, chaque activité doit être mise en œuvre et c’est dans ce cadre que nous sommes là pour mettre deux activités essentielles en œuvre

La première, c’est la relocalisation des électeurs. Depuis 2015, on a fait des révisions des listes électorales. Mais pendant les élections présidentielles, des électeurs de quartiers différents pouvaient se retrouver dans le même centre de vote, ce qui n’est pas possible pour ces communales, car un quartier A ne votera pas pour un quartier B. Dans le code électoral révisé, il est  dit que chacun doit voter dans son secteur, et plus loin il est mentionné que chaque bureau de vote ne doit pas avoir plus de 600 électeurs, alors que la 1ère loi nous disait jusqu’à mille (1000) électeurs par bureau de vote, ce qui sous entend un énorme travail à faire que la CENI et ses démembrements seuls ne peuvent pas faire ; donc c’est pourquoi nous sommes venuss vous expliquer que nous devons travailler avec vous sur le terrain (NDLR, partis politiques, chefs de quartiers et secteurs), sinon les électeurs seront aveuglement affectés dans les bureaux de vote. L’autre contrainte ; il est dit qu’aucun bureau de vote ne doit être distant de plus de 5km de l’électeur en zone rurale et de 2km en zone urbaine. A tout cela s’ajoute le découpage administratif, d’où la complexité du travail à faire avant le 04 Février 2018.

La seconde activité, c’est la gestion des candidatures qui est aussi complexe. Qui peut être candidat ? Compte tenu du retard accusé, nous ne pouvons pas être conformes à la loi qui dit que les candidatures doivent être présentées à J-40 ; un des inconvénients de n’avoir pas associé la CENI à la révision du code électoral et nous (NDLR, la CENI) avions saisi la Cour constitutionnelle pour dire que techniquement cela était impossible, et finalement nous avions décidé que le dépôt de candidature commence à J-60, soit 20 jours avant la date prévue par le code électoral, donc à partir du 06 décembre jusqu’au 20 décembre 2017. Donc, il fallait qu’on vous informe pour ne pas que certains disent que la CENI a violé la loi, pour commencer la réception des candidatures plutôt que prévu, d’où l’objet de notre visite.»

Après Labé, le commissaire Pathé Dieng et son équipe se sont dirigés vers la préfecture de Lélouma, où une rencontre similaire est prévue, ce vendredi 1er décembre 2017, et les autres préfectures de la région administrative de Labé sont également concernées par cette tournée.

Comme nous vous l’indiquions dans nos précédentes brèves, la CENI a fixée la caution a versée par liste de candidats.

Mohamed Samoura Labé pour Guinee7.com           

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE