La question : est-ce qu’un syndicaliste pendant la période de grève qu’il a déclenchée doit accepter une aiguille ou un kopeck d’une personne outre que ses mandants ? Aboubacar Soumah qui, déjà a été présenté par ses camarades syndicalistes comme un ‘‘frustré’’, s’est décidément mis une balle dans le pied en acceptant officieusement un ‘‘cadeau’’ émanant d’une personne qui plus, aurait des liens avec un parti de l’opposition.

Aboubacar Soumah n’est à l’évidence pas un héros. Ce zéro qui ambitionne de devenir héros aurait certainement été appelé par Sassine, le Zéhéros. Selon ses camarades de l’USTG et de la CNTG, Soumah –à la demande des syndicats-, a bénéficié d’une promotion du ministère de l’Enseignement pré-universitaire et muté à l’intérieur du pays. Le lieu ne lui convenant pas, il refuse d’y prendre fonction, rassemble autour de lui de jeunes enseignants pour défier et sa centrale syndicale et l’autorité administrative.

La Guinée est une grosse usine de fabrique de ‘‘zéhéros’’ ! Il suffit de promouvoir la chienlit. Vous aurez la presse et donc, l’opinion avec vous. Et ça, Soumah le sait et l’utilise à fond.

Résultat : sur les réseaux sociaux, il est pris pour un héros. Certains disent qu’il est l’homme de l’année. Mais pour quelle bravoure ? Pour avoir brandi le miroir aux alouettes à de jeunes enseignants ? Pour avoir été à la base du désordre qui règne actuellement dans le système éducatif ? Pour avoir fait empêcher des milliers d’écoliers à suivre des cours ? Pour avoir été à la base du désordre qui a abouti à la mort d’élèves ?

Sachons raison garder…

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

3 COMMENTAIRES

  1. Le plus marrant dans tout ça,quand la radio espace avec ces clowns mal formés s’érigent en soutiens démasqués sans la moindre déontologie professionnelle.
    Mais bon, quand un pays est dirigé avec hésitation et tâtonnement,voilà ce qui arrive!
    Bref, la question que je me pose actuellement est de savoir pendant combien de temps encore les Guinéens accepteront de pardonner cette chienlit permanente?

LAISSER UN COMMENTAIRE