C’est sous la présidence d’Ibrahima Keira, membre de son bureau politique national que le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) a tenu son assemblée générale, ce samedi 2 décembre, à son siège, au quartier Gbessia. Au cours de cette dernière,  deux points ont été développés, l’un portant sur les préparatifs des prochaines élections communales, par Bany Sangaré ; et l’autre sur l’immigration clandestine, qui a été l’un des points débattus lors du sommet Afrique-Union européenne, à Abidjan (Côte d’ivoire).

Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Hady Barry s’est chargé de développer le second point en  rappelant que « la semaine dernière, il y a eu une  rencontre entre l’Afrique et l’Europe, beaucoup de sujets ont été abordés au cours de cette rencontre. Je vais surtout parler du problème d’immigration, les images que nous avons tous vues à travers les réseaux sociaux, où des Africains étaient en train d’être vendus comme des esclaves dans un pays frère aujourd’hui en guerre, la Libye. Au cours de cette rencontre, naturellement, tous les chefs d’Etats et de gouvernements, les organisations internationales, qui étaient présents ont vivement condamné cette pratique, et les hauts dirigeants africains et européens se sont entendus sur la nécessité de coordonner leurs efforts pour pouvoir démanteler  les réseaux de traite d’êtres humains. A cet effet, il y aura très bientôt une force qui sera mise en œuvre et qui sera en mesure de démanteler et de traduire tous les coupables devant les tribunaux. »

« Face à ce drame, nous devions tirer des conclusions ; ce qui se passe en Libye aujourd’hui est la résultante de plusieurs facteurs, qui commencent d’abord au niveau des familles ; nous sommes tous des Guinéens, nous le connaissons, les familles sont derrière cette immigration (émigration?), parce que la plupart du temps, les familles encouragent leurs enfants à immigrer pour aller trouver de l’argent, sans comprendre les dangers et risques que ces enfants courent. En plus des familles, nous avons des réseaux qui se sont installés et spécialisés dans le trafic des êtres humains ; il appartiendra à l’Etat et à ses services spécialisés de les démanteler et puis de les sanctionner », a-t-il affirmé.

Enfin, il exhorte : « Aujourd’hui, nous devons tout faire pour faire en sorte que notre pays soit un pays où règne la paix, la tranquillité, la fraternité, pour que tous ces financements qui ont été obtenus, tant en Chine qu’à Paris par le chef de l’Etat, puissent servir au développement économique et social de notre pays. C’est pourquoi, nous devons tous travailler, aussi bien dans les familles, quartiers, les villages les plus reculés, à travailler pour la paix et inciter la population guinéenne à soutenir le professeur Alpha Condé et à soutenir le RPG ; c’est à ce prix que nous pourrons avoir l’électricité, l’eau, des routes, des hôpitaux, des écoles. »

Pour sa part, Bany Sangaré a donné des détails sur les prochaines élections communales, en expliquant le rôle des « missionnaires politiques et techniques envoyés dans les circonscriptions électorales, afin d’aider les différentes commissions du parti à préparer et gagner la grande majorité des communes. »

A. L. Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE