Comme à son accoutumée, la maison d’édition Harmattan Guinée a procédé, ce lundi 4 décembre, à la session hebdomadaire des « Lundis de l’Harmattan ». Cette session comme toutes autres, a été l’occasion pour certains acteurs culturels de présenter leurs œuvres et projets.

Cela a commencé par Oumar Doumbouya, docteur en sociologie et écrivain auteur de six ouvrages, dont Chronique d’un retour en Guinée et Une vie de femme. Parlant de son projet d’ouvrage, il dit : « Aujourd’hui, j’étais là dans le cadre de la présentation d’un projet que j’ai à cœur, intitulé Anthologie des femmes écrivaines de Guinée. Il y a un vide dans ce domaine. Donc, je veux leur accorder une certaine visibilité ; c’est-à-dire je prends une femme écrivaine et je fais sa biographie, et une recension sur son ou ses livres publiés, c’est-à-dire une fiche de lecture. Pour que quand des étrangers ou même des Guinéens veulent savoir qui a écrit ou publié quoi en termes de genres, qu’ils puissent les rencontrer. Donc, il me faut rencontrer toutes les écrivaines de Guinée, passer un entretien avec elles, en vue de produire le livre que je veux. »

Puis, ce fut le tour à un projet humanitaire en direction de la ville de Fria, qui a été présenté, par Mariam Ciré Sylla, secrétaire de l’Association des jeunes pour le progrès pour la réussite de Fria. « C’est un projet qui vise à soutenir les élèves et écoles de Fria, en servant les trois écoles publiques de la ville en fournitures scolaires, à travers les 5 premiers de chaque classe. »

Selon elle, la raison en est que « c’est parce que nous sommes des natifs de Fria, c’est là-bas nous avons tout commencé, école primaire. Aujourd’hui, la ville est en difficulté et a un besoin matériel, financier et moral, depuis la fermeture de l’usine. C’est dans cette optique que nous avons créé cette association pour venir en aide aux élèves de Fria, pour leur prouver qu’on est de cœur avec eux. »

Abdou Lory Sylla pour Guine7.com

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE