Cela fait quatre semaines maintenant que les cours se trouvent perturbés dans la capitale guinéenne, suite à la grève lancée par le SLECG. La remarque faite depuis ce matin, dans les rues d’habitude bondées d’élèves se rendant dans les différents établissements, est que celles-ci sont presque désertes, ce mardi.

Un constat effectué auprès des écoles d’enseignement public de la commune de Kaloum, notamment, l’école primaire Tombo 1 et 2 et le lycée du 2 Octobre, montre que ces établissements sont restés déserts ; aucun élève à l’horizon.

D’après l’un des responsables de l’école primaire Tombo 1 : « nous avons été attaqués hier, par les élèves venus d’autres écoles ; c’est pourquoi les nôtres ne sont pas venus aujourd’hui. »

Et même chose pour les professeurs, qui sont aux abonnés absents. Les rues du centre-ville de Conakry sont restées dépeuplées par les élèves, mis à part ceux des établissements privés.

A rappeler que des scènes de violences ont été enregistrées hier, dans cette commune.

A. L. Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE