Le monitoring des médias constitue de nos jours un organe vital, en quelque sorte le poumon pour toute instance de régulation des médias dans le monde.

Il permet de mesurer le niveau de respect de la législation et de la réglementation par l’ensemble des médias écrits et audiovisuels, aussi bien publics que privés. D’où l’impérieuse nécessité pour la Haute Autorité de la Communication de mettre en place un programme de formation à l’intention non seulement des techniciens de cette Institution mais aussi des points focaux identifiés dans les 7 régions administratives du pays qui bénéficieront ensemble  des atouts en technique de monitoring des médias. Ceci, conformément à la vision de la HAC qui entend réguler jusqu’à l’intérieur du pays. Une extension  de ce service qui lui permettra de couvrir tous les médias guinéens.

Cette formation qui a démarré ce mardi, 5 décembre 2017 s’étendra jusqu’au 7 du mois courant au siège de la Haute Autorité de la Communication (HAC). Elle se fixe pour but de former pendant trois jours les techniciens de la HAC et les points focaux identifiés  dans les 7 régions administratives, en technique de monitoring des médias, notamment sur le monitoring du pluralisme politique, l’analyse des propos incendiaires, en particulier des discours de haine, le temps de parole, évaluation et contexte, argument et les types d’émissions.

A l’issue de cette formation, les 17 participants devraient être en mesure de mieux réguler les médias et de veiller au respect des cahiers des charges ; de constituer un outil d’évaluation fiable de la qualité professionnelle de certains contenus ; de contribuer à la mise en place de nouvelles normes pour développer de nouvelles politiques ou pratiques professionnelles ; d’identifier et de combattre les stéréotypes négatifs ; et de fournir enfin de précieux indicateurs sur les domaines dans lesquels la formation des journalistes doit être renforcée.

Dans son intervention de circonstance, la Présidente de la HAC, Mme Martine Condé a dit toute l’importance qu’elle accorde à cette formation, avant de revenir avec forces détails sur le système que les techniciens de la HAC doivent utiliser pour faciliter la régulation des radios et télévisions installées à l’intérieur du pays.

Ce système appelé « le monitoring par internet » est déjà au point pour être selon la Présidente de la HAC, utilisé à fond pendant les prochaines élections communales. Apparemment très heureuse de constater la présence massive des participants à cette session de formation, Madame Martine Condé dira « Je suis très heureuse de vous rencontrer ce matin car ensemble et j’en suis sûre, nous parviendront à mettre en œuvre ce projet qui me tient à cœur. »

Puis, poursuivant son allocution le Commandeur de l’Ordre National du Bénin ajoute « je vous salue pour votre ponctualité. Cela m’amène à vous inviter à beaucoup plus de curiosité » pour que notre projet de monitoring des médias soit une réussite dans la régulation.

C’est par des propos teintés de chaleureux remerciements et une photo de famille que la Présidente de la HAC a pris congé de ses hôtes.

Bureau de presse

Yamoussa Touré

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE