A quelques jours de la date butoir du dépôt des candidatures pour les élections locales, les candidats rencontrent des difficultés pour réunir les dossiers nécessaires. C’est le cas du Bloc Libéral dirigé par Dr Faya Milimono. Au cours d’un entretien accordé à notre rédaction, ce jeudi, il déclare : « Nous rencontrons beaucoup de difficultés sur le terrain, à cause des faiblesses de notre administration publique. Il y a des documents qui sont reçus qui nécessitent pour les avoir que les gens fassent le déplacement à des distances très considérables, comme par exemple quelqu’un qui est né à Nzérékoré et qui vit à Labé, qui a besoin d’avoir le casier judiciaire, il est obligé de se déplacer à Nzérékoré pour l’obtenir ».

Selon lui, « aux dernières nouvelles, le bulletin no3 qui a été signé et donné à plusieurs candidats qui avaient déjà effectué le déplacement, on vient de dire que ce bulletin-là n’est pas celui qui devrait être signé. Ce ne sont pas les candidats qui ont commis l’erreur. Si c’est vrai que c’est un autre numéro de bulletin qui devrait être signé, c’est le ministère de la Justice, à travers les cours et tribunaux, qui aurait fait ces erreurs », déclare Dr Faya avant d’ajouter : « Si ces actes devraient être repris, ça aura des conséquences sérieuses. Parce que le problème ne doit pas être vu simplement en terme de 15 mille, 20 mille ou 25 mille que les gens sont en train de payer pour avoir l’acte, mais également  les centaines de milliers de francs guinéens que les gens auront payés pour faire le transport, sans compter le temps qu’ils vont brûler pour s’y rendre. Tout cela devrait être évalué pour qu’on en tienne compte. Et puisque beaucoup de personnes sont concernés, des textes de ce genre doivent être repris. Donc, il faut voir la date dite butoir du 20 décembre ».

Par ailleurs, le Bloc Libéral ne présentera pas des candidats dans toutes les circonscriptions du pays, mais dans certains endroits, il présentera des listes communes avec d’autres partis politiques. « Nous n’allons pas présenter dans les 342, nous allons présenter dans un nombre déterminé que nous avons choisi. Il y a des endroits où nous présentons des listes communes avec le PEDN, l’UGDD parfois », conclut Faya Milimono

Bhoye Barry pour guinee7.cm  

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE