C’est en présence de Sanoussy Bantama Sow, ministre en charge des Sports de la Culture et de Patrimoine historique, des diplomates, des représentants d’institutions et des acteurs de l’immense famille culturelle, que la Maison des Ecrivains, sise au quartier Taouyah, dans la commune de Ratoma, a été inaugurée, ce vendredi 22 décembre, pour une grande joie des acteurs de cette filaire.

Composés de cinq pièces, dont des bureaux, salles de rencontres,  cette maison belle comme un bijou, contribuera désormais, à rassembler en un lieu les écrivains de notre pays, pour une meilleure structuration de la filière et certainement des écrits.

Conscient de l’importance de ce siège pour les acteurs du livre, le ministre Bantama Sow a estimé dans son discours de circonstance que « pour n’importe quelle institution, disposer d’un siège est l’expression de sérieux que se donne l’organisation ; en effet, lorsque l’on veut se moquer d’une organisation agréée, mais qui malheureusement n’a pas de siège, ne dit-on pas : ‘’elle n’a même pas de siège’’ ; ce qui suppose autrement qu’on ne doit lui accorder aucun crédit. Chers écrivains, en vous dotant d’un siège, vous venez de changer radicalement la mauvaise perception qu’avaient de vous sur ce plan, bon nombre de nos compatriotes ».

Tout en les félicitant, il a noté : « J’ai relevé quelques doléances, dont la construction par l’Etat, d’un siège appartenant aux écrivains, en lieu et place d’un siège loué à grands frais, et la formation guinéenne… Je sais que dans d’autres pays, on ne parle plus de pareils besoins, car ils y sont satisfaits. Ce qui a été possible dans d’autres pays est possible en Guinée ; c’est pour vous dire que j’en prends bonne note. Mon département mettra tout en œuvre, pour que toutes vos doléances soient satisfaites, dont une priorisation, dans le court, moyen et long termes ».

Infatigable, Sansy Kaba Diakité, commissaire de Conakry Capitale Mondiale du Livre, a pour sa part, dit: « Je voudrais, au nom du commissariat général, vous rassurer encore une fois, de toute notre disponibilité. La maison que vous voyez ici, n’est qu’une première étape ; nous avons dit, et je voudrais marcher sur la langue de Monsieur le Ministre, pour vous dire, que vous aurez un siège digne de nom. Le Président de la République a pris un décret, faisant de Conakry Capitale Mondiale du Livre un évènement d’utilité publique, et à travers ce décret, nous sommes en train de récupérer beaucoup d’espaces à Conakry, et nous avons prévu d’ériger le siège des écrivains de Guinée. Nous vous dit à plusieurs reprises, Conakry souhaite vraiment que le livre soit sa référence. Abidjan a la musique, Bamako la photo, Dakar l’art contemporain, Ouagadougou a le cinéma ; ce que nous souhaitons, c’est que dans dix ou vingt ans, c’est que Conakry devienne la capitale africaine du livre. C’est cela la mission ».

Il a posé comme doléance que le gouvernement prenne comme actes forts l’organisation du premier « festival du livre africain » et la création du « grand prix du livre africain », car, selon Sansy Kaba, si les gens vont dans les autres pays pour chercher des prix, « ils doivent venir à Conakry pour chercher le grand du livre africain ».

Heureux de l’acquisition de ce siège, Lamine Capi Kamara, le président de l’Association des écrivains de Guinée, a déclaré : « En vous recevant ici ce soir, pour l’inauguration de notre siège, vous ne pouvez savoir combien est grande notre joie. Comme vous le savez, l’art d’écrire est un métier assis, bien que l’on puisse, si l’on est adepte de l’autopunition, y parvenir en étant debout ; notre joie est d’autant plus grande, que depuis la création de notre association, il y a plus de trois décennies, c’est la toute première fois qu’elle se dote d’un siège. Dans la bonne humeur, restons tout à notre joie d’être enfin assis. »

Le chef du quartier de Taouyah, Aly Sylla, et le maire de la commune de Ratoma, Taran Diallo, ont aussi exprimé leur joie d’avoir cette Maison de l’Ecrivain dans leur localité.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE