Le syli local a surpris son monde en 2016 à Kigali. Kanfory Bangoura et son équipe y étaient allés sur la pointe des pieds et sont retournés avec une quatrième place pas du tout déméritée. Cet exploit met les Guinéens dans une position de favori surtout que le vainqueur de la dernière édition n’est pas du voyage marocain.

Aujourd’hui en pleine mutation, le football guinéen aura besoin de faire ses preuves en prouvant à l’Afrique du football que la nouvelle équipe à la tête de laquelle trône Mamadou Antonio Souaré rêve en grand et entend redorer le blason d’un football guinéen un peu perdu depuis les exploits des années 70.

Pour cette édition une équipe en jambe y fera son entrée face au pays organisateur et dans une poule des plus relevées. Mais la Guinée peut légitimement avoir des ambitions parce que son championnat depuis quelques années attire les meilleurs du continent et surtout parce qu’elle a cette expérience de la compétition avec des cadres qui ont été du voyage au Rwanda.

Faut rêver et espérer que cette fois sera la bonne pour la bande à Lappe Bangoura. Ce qui sera un bon signe pour une année 2018 que l’on souhaite meilleure pour notre football.

L’expédition marocaine vaut son pesant d’or pour le coach qui sort d’une campagne qualificative pour la coupe du monde assez douloureuse. Il a l’habitude de surprendre et c’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Sega Diallo

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE