Dans le cadre de la relance de l’usine d’alumine de Fria (RUSAL FRIGUIA), la compagnie RUSAL a annoncé la fin des travaux de réhabilitation et la mise en marche de la voie ferrée allant du port autonome de Conakry à l’usine Rusal -Friguia, après plusieurs années d’arrêt. En effet, une locomotive en provenance de Fria a été accueillie à l’APT (Appointement Pétrolier Terminal) de Kaloum, ce vendredi, par une délégation composée de l’ambassadeur de Russie en Guinée, Alexandre Bregadzé, du ministre guinéen des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, du ministre d’État chargé du Partenariat Public Privé, Kassory Fofana, du gouverneur de la ville de Conakry, Mathurin Bangoura et de plusieurs cadres et employés de la compagnie RUSAL.

Prenant la parole, l’ambassadeur Alexandre Bregadzé a toutefois indiqué que la mise en marche des rails Fria-Conakry est un événement majeur pour le projet de relance de RUSAL-FRIGUIA : « C’est à partir de ce moment, on peut dire, que l’achèvement du projet de Rusal-Friguia est sur les rails et nous espérons bien que le délai qui est prévu pour la relance de ce projet est d’abord entre de bonnes mains et sur le bon chemin. Je bénis ce projet et je vous témoigne que ce projet va débuter en temps prévu et tout ira comme avant ou même encore mieux », a-t-il déclaré.

« La cérémonie d’aujourd’hui marque, je ne dirais pas le point de démarrage de l’usine, mais ça marque un jalon important. Ça veut dire le chemin de fer est fonctionnel et nous serons à la livraison du chantier au mois d’avril « inch allah » ; alors aux gens de Fria aux populations guinéennes, c’est un plus et nous nous en réjouissons », a réagi Kassory Fofana. Avant de rappeler : « Ce projet marque le retour de Friguia dans l’industrie guinéenne ; n’oubliez pas que Rusal-Friguia, c’est la première usine d’alumine en terre africaine et Friguia, c’est tout un symbole »

Le ministre Abdoulaye Magassouba s’est réjoui de ce premier essai, tout en soulignant qu’il y a encore du travail, avant la relance effective de l’usine d’alumine de Fria. « Une chose est de techniquement faire redémarrer l’usine et une chose encore plus compliquée est de faire rouler le train jusqu’à bon port. Ce premier essai est une étape importante, mais il y a encore du travail à faire. Nous avons visité l’usine il y a quelques mois, nous avons vu qu’il y avait du progrès à la hauteur de nos attentes, et aujourd’hui ils ont réalisé en un temps-record le dégagement de la voie principale, pour pouvoir acheminer cette locomotive ici ».

Et de poursuivre : « Nous allons continuer à travailler avec la direction de RUSAL pour pouvoir dégager complètement l’emprise des rails de Fria à Conakry… Ceci répond à la volonté du président de la République pour une transformation locale des produits miniers. Le redémarrage de cette usine est une première étape et une étape importante dans la réalisation de cet objectif-là ».

Pour sa part, le directeur général de l’usine RUSAL-FRIGUIA, Paliutin Feliks, a remercié le gouvernement, à travers le ministère des Mines et de la Géologie, pour son soutien dans le projet de réaménagement du chemin de fer. « Ceci est notre première victoire. L’effectif du personnel de l’usine de Fria ayant 95% de Guinéens a fait preuve de bon travail, maintenant c’est grâce au chemin de fer qu’on a accéléré la réhabilitation de Rusal-Friguia. La première usine d’alumine en Afrique sera redémarrée », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, Mathurin Bangoura, gouverneur de la ville de Conakry, a annoncé que toutes les dispositions seront prises au niveau des communes et des quartiers pour que les populations évitent de jeter les ordures sur les rails.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE