Ce mercredi 10 janvier 2018, la police nationale par la voix de son porte-parole, le contrôleur général, Boubacar Kassé, fait un bilan provisoire de l’incendie de La Minière qui s’est déclenché hier mardi, vers 18 heures. Selon lui, l’incendie a fait un mort, trois disparus et 16 blessés.

« Un agent de Laguipress est décédé ; son corps se trouve à la morgue de l’hôpital Ignace Deen, trois disparus, trois blessés au niveau de la protection civile, sept civils blessés et six blessés au niveau de la CMIS. Au total, 16 blessés, ils ont été envoyés à l’hôpital pour des soins », a déclaré Boubacar Kassé.

Pour le moment, la cause de l’incendie n’a pas été déterminée par les techniciens : « L’origine de l’incendie n’est pas encore connue. Ce qui reste clair, le feu qui s’est déclenché au 1er étage, s’est propagé jusqu’en bas, où il y a avait des pneus, des batteries, des récipients qui contenaient des produits caustique ou des produits qui pouvaient s’enflammer nettement », explique-t-il, avant de préciser : « Vous avez constaté aujourd’hui, il y a trois bâtiments effondrés ».

Il a par ailleurs expliqué que les travaux se poursuivent, selon les professionnels ce feu ne pourra être maitrisé trois jours après. Parce qu’à l’intérieur nous avons des pneus, des batteries et d’autres produits. Donc, pour maitriser les flammes, il faut attendre vendredi prochain.

Selon le porte-parole du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, Boubacar Kassé, pour les interventions, 45 agents de la protection civile ont été déployés. Pour sécuriser des lieux, ils ont déployé 40 agents de la CMIS no 7,  la gendarmerie aussi était représentée par 30 agents dans le cadre de la sécurisation des lieux. Laguipress qui est une société privée, a eu à déployer 20 agents plus deux camions.

« Les causes de l’effondrement du bâtiment, c’est le fait que, le feu à l’extérieur avait 3000c ; à l’intérieur du bâtiment, il a été constaté une chaleur de plus de 1.0000c. C’est ce qui a fait que même les antivols ont lâché et le bâtiment s’est effondré », conclut l’officier de police.

Boubacar Kassé

Bhoye Barry pour guinee7.com    

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE