C’est dans le cadre de sa mission, qui est d’aider les couches les plus vulnérables, que l’Association pour la promotion et la protection des veuves et orphelins de Guinée (APPVO) a procédé, le 1er janvier dernier, à une distribution de fournitures scolaires et de jouets aux orphelins et enfants issus  des zones démunies, pour leur faire passer le nouvel an dans la joie.

Ce sont plus de 80 enfants déscolarisés issus de milieux défavorisés et résidant dans les orphelinats de Yattayah et de Bonfi qui ont été les bénéficiaires de cette action pleine de générosité.

Nous expliquant le contexte et les motivations de l’acte, Mme Cissé Fatoumata Hervé, vice-présidente de l’APPVO, a dit : « Nous avons fait des dons aux orphelins en faisant le tour de quelques orphelinats de la capitale ; une façon pour nous de souhaiter bonne année aux enfants, aux orphelins ; nous avons fait des dons de jouets, de fournitures scolaires. C’est une manière pour nous de montrer notre soutien aux encadreurs de ces orphelins, mais aussi une manière pour nous de montrer à ces orphelins qu’ils ne sont pas seuls, il y a des gens qui pensent aussi à eux, à leurs établissements et qui œuvrent pour  l’amélioration de leurs conditions de vie. Bien qu’ils soient orphelins, c’est vrai ; mais ils peuvent être aussi l’avenir de ce pays, parmi eux, il y aura des ministres, des présidents, des directeurs. C’est un moyen pour nous de contribuer à leur épanouissement et à leur éducation. »

Répondant à la question du choix de ces orphelinats, elle a expliqué : « Nous avons ciblé l’orphelinat de Bonfi, parce qu’à ce niveau, c’est un quartier bas et reculé, où certains parents n’ont pas les moyens de soutenir leurs enfants, donc l’orphelinat a pris quelques-uns en charge, qui viennent à l’orphelinat suivre des cours d’alphabétisation pour avoir des notions de base. Et celui de Yattayah, nous avons rencontré des enfants parmi lesquels certains sont infectés par le virus du SIDA, abandonnés de leurs parents, donc ils sont à la charge de l’orphelinat que fait de son mieux (sic) ».

Très content de cette action, l’un des encadreurs de l’orphelinat estimera que « ce n’est pas tout le monde qui pense à ces centres, ou à faire ce genre d’actions. Beaucoup diront, c’est Dieu qui va vous payer, c’est Dieu seul qui pourra vous payer. Moi je dis non, parce que même si tu viens passer deux minutes avec ces enfants, cela fait beaucoup. Pour ceux qui ont eu l’intention de donner en faveur de ces enfants, pour leur soutien et à faire avancer ce travail, nous sommes très reconnaissants (sic) ».

A rappeler qu’en juin 2016 et en partenariat avec la COFFIG (Coalition des femmes et filles de Guinée), l’APPVO est venue en aide aux veuves de Conakry en leur faisant des dons de denrées alimentaires, composées de Riz, de tomate, de sucre et d’huile, dans quatre communes de Conakry dont Ratoma, Dixinn, Matoto et Matam.

A l’époque la présidente de l’ONG, Mme Bangoura M’Ballou Fatoumata Camara, disait que « ceci est un premier pas, et comme pour l’instant  nous fonctionnons grâce à nos cotisations, par nos propres moyens, à l’avenir, nous comptons prendre les veuves en charge, leur apprendre un métier et les aider à faire des épargnes ». Tout un défi.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE