L’ambassadeur du Japon en Guinée, SE Hisanobu Hasama, et le président du Rotary Club de Conakry, Almamy Barry, ont procédé, ce vendredi 9 février, dans les locaux de la résidence de l’ambassadeur, à la signature d’un contrat de don visant à la rénovation de l’école primaire Matam Lido 2, construite depuis 1960.

Ce don d’une valeur de 1 024 000 000 de francs guinéens, va servir à rénover les 6 classes dont dispose l’établissement, à réhabiliter les toilettes et la clôture, et aménager le local du directeur, qui exerçait son rôle sur la terrasse. Cela  s’inscrit également dans le cadre de la coopération bilatérale guinéo-japonaise, qui a depuis son début, contribué « à construire plus de 700 salles de classe dans le pays ».

Parlant de cette rénovation, le diplomate a estimé que : «  l’école primaire de Matam-Lido 2 a été installée dans le vieux bâtiment de l’ex-permanence, et elle demeure centrale dans ce quartier. Elle compte actuellement 6 salles de classe, accueillant sept-cent cinquante élèves. Avec le temps, ces bâtiments se sont dégradés et doivent être rénovés pour continuer à assurer leur fonction, mais aussi pour garantir la sécurité des élèves et des enseignants. Après l’épidémie Ebola, la Guinée renoue avec son processus de développement, notamment au travers de son Programme national de développement économique et social (PNDES). Et le japon poursuit ses efforts et ses investissements à ses côtés, notamment dans l’éducation, qui est un des piliers des axes d’intervention du Japon en Afrique, tel qu’il ressort de la 6ème conférence internationale de Tokyo sur le développement d l’Afrique. Je tiens également et encourager le Rotary Club de Conakry dans cette entreprise commune », a-t-il signalé.

Cette ancienne permanence reconvertie en école primaire n’a pas été rénovée depuis 1960, et se trouve aujourd’hui dans une situation très vétuste.

Définissant le contexte, le président du Rotary Club Conakry a dit que « ce projet se situe dans l’un des six stratégiques axes du Rotary, le cinquième qui s’attaque aux problèmes d’alphabétisation, d’éducation et de lutte contre l’illettrisme. Deuxièmement raison, c’est que notre slogan cette année, l’année rotarienne 2017-2018 est : « le Rotary, un impact réel » ; ceci veut dire que nous devons de plus en plus développer des activités à haut impact communautaire et des activités durables, autrement dit, il est bon de faire des dons à des orphelinats, ce que nous n’allons pas arrêter, de donner des médicaments essentiels à des formations sanitaires, mais il est important d’aller sur le durable, tels que la construction d’écoles, le financement de forages pour avoir de l’eau potable et des programmes d’assainissement ».

Cette action qui vient répondre à un problème qui touche plusieurs écoles dans le pays, rend très heureux Cheick Taliby Gassama, le directeur de ladite école, qui a déclaré avec émotion : « Ce sont des sentiments de satisfaction, de joie ; je suis très très content que cette école soit rénovée, quand je connais les difficultés que je rencontre depuis que je suis là-bas, si cette école est rénovée, cela me fait grand plaisir. Cette rénovation va élever le niveau des élèves, parce que les enseignants vont travailler dans les conditions les meilleures ».

Pour ses 750 élèves, la rénovation de cet établissement dont la pose de la première pierre est fixée au 16 février prochain, est un ouf de soulagement.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

 

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE