Alors qu’une manifestation des élèves mécontents de n’avoir pas eu cours, ce lundi 12 février, opposait déjà les forces de l’ordre à certains jeunes qui avaient commencé des jets de pierres, au quartier Gnariwada (commune de Ratoma), un accident commis par un pick-up de la gendarmerie, sur la personne d’un moto taximan, a fait grimper l’adrénaline.

Sur cet axe (la route Leprince) où aucune circulation n’était possible, on pouvait remarquer des impacts de cailloux sur le sol, de grosses pierres déposées çà et là en guise de barricades… Des hommes en uniforme, armes à la main étaient également visibles ; mais l’on n’entendait aucun bruit, les populations étant enfermées dans les cours. Tel était l’état des lieux, pendant que nous faisions le constat sur le terrain, ce matin.

Témoin de la scène, Macky Dieng, un habitant du quartier, a expliqué : « Moi, je rentrai à la maison, et en ce moment, les altercations avaient commencé et beaucoup de gens m’ont dit de pas monter par là, parce qu’il y avait les forces de l’ordre ; mais auparavant, le jeune qui a été accidenté m’avait dit de partir avec lui. Mais j’ai vu un jeune que je connaissais, qui m’a proposé de monter avec lui, et puisque ce dernier me connaissait, je suis allé avec lui. Entre-temps, le jeune qui a été victime de l’accident démarra aussi en nous devançant. Après nous avoir dépassés, il a été pourchassé par un pick-up, c’est ainsi qu’ils l’ont percuté par derrière, ce qui lui a couté la vie. Quand ils sont descendus, il était en uniforme de couleur verte ».

Au moment où nous quittions ce quartier, où les moto-taximen ne vont pas de main morte, quand il s’agit de l’un des leurs, il régnait un calme précaire, chargé d’une atmosphère électrique.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE