Remercier, encourager, féliciter et manifester leur reconnaissance à l’endroit du président du Comité d’appui à l’organisation des élections dans la ville de Conakry pour le parti du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), pour le travail abattu à Kaloum, tel était, ce mercredi, l’objectif d’une visite que les responsables des sections de Kaloum 1 et 2 ont rendu à Malick Sankhon, au siège de la Caisse nationale de la sécurité sociale.

Cette rencontre qui s’est tenue en présence de Mme M’Balia Magassouba, a aussi été l’occasion pour les visiteurs, de dénoncer et de laver les affronts qu’ont essuyés Malick Sankhon, Bobody et Hadja Saran, pour avoir soutenu le parti à Kaloum.

Secrétaire administratif de la section RPG de Kaloum, Elhadj Aboubacar Diawara, pour situer le contexte de la visite, a affirmé : « Nous sommes là aujourd’hui pour vous voir, parce que c’est nous qui avions entrepris ensemble ce travail ; le bon travail que tu as su abattre dans la commune de Kaloum, bien que ce n’était pas la seule commune qui était sous ta commande. Tu nous as montré que du point de vue régional et national, ta priorité a été Kaloum. Nous avons travaillé et fait de notre mieux, mais nous n’avons pas eu le première place. Nous ne pouvons pas nous asseoir, femmes, enfants et adultes, sans venir ; quel que soit le résultat, même si nous restions derniers, on allait quand même venir. Nous prions que le Seigneur t’accorde une bonne grâce, que Dieu te bénisse et qu’il fasse que nul ne parvienne à te séparer du président de la République ».

En réponse, Malick Sankhon a tout d’abord remercié cette délégation, en disant que « le fait de venir nous louer aujourd’hui, est un signe de grandeur, que Dieu vous le reconnaisse. Le samedi, au siège du parti, ils m’ont montré qu’ils me reconnaissent le travail que je suis en train d’effectuer. Je sais qu’à part le Pr Alpha Condé, ça n’a jamais été fait pour personne ; le noble doit être satisfait par le respect (sic)».

Il a par ailleurs ajouté que : « M’Balia Magassouba, en dehors de tout lien, nous avons des liens familiaux. Quant au Pr Alpha Condé, j’ai pris deux engagements que je ne vais jamais violer : le président général Lansana Conté, je lui avais donné ma parole et que je l’ai suivie jusqu’à son décès. Jusqu’à sa mort. Hadja N’Sira, paix à son âme, la sœur du président Condé, jusqu’à sa mort, me disait : ‘’ne laisse jamais tomber mon jeune frère’’ ; Malick Condé, paix à son âme, nous avons commencé à travailler quand on était à Paris, nous sommes venus à Conakry lutter pour le pouvoir, et Allah nous a donné le pouvoir, mais lui, il n’a pas eu la chance de voir ce moment. Tout ça, c’est le destin. Il m’a dit : ‘’homonyme, tant que tu es à côté d’Alpha, j’ai la paix du cœur, tout ce qu’il te fait, il faut pardonner’’, et je lui ai donné ma parole ; et aujourd’hui, ils ne sont pas là ; ma parole-là, c’est derrière ça je suis ; Alpha Condé, ce n’est pas en Guinée, je l’ai connu ».

Vers la fin, le patron de la CNSS a exhorté son public : « Que personne ne pense que je suis triste, si quelqu’un ne veut pas être triste, humilié, insulté, tu ne dois pas faire de la politique. Moi, j’ai n’ai pas d’état d’âme, je l’ai dit en ce qui concerne les élections communales, elles sont derrière moi ; faisons tout pour que les élections législatives qui viennent, qu’on les gagne, laissons les communales maintenant, ce qui est fait est fait, il ne faut pas qu’on s’attarde dessus ».

D’autres questions ont été brièvement abordées par les visiteurs, notamment l’avenir du parti dans la commune de Kaloum. Sur ce point aussi, le président du comité d’appui, apparemment déterminé, s’est voulu rassurant. La cérémonie s’est terminée par la manifestation de la totale disponibilité des différents responsables à la cause du parti.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Commentaires

commentaires

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE