C’est en présence d’un parterre de personnalités, notamment le ministre d’Etat en charge de la sécurité et de la protection civile, Abdoul Kabèlè Camara et d’une centaine d’étudiants issus des 4 universités finalistes, que la finale de la deuxième Edition de l’émission télé « University Challenge » organisée par la structure de communication « Guinea Events », s’est jouée vendredi 11 mai dans l’enceinte de l’hôtel Riviera de Taouyah.
Après plusieurs heures durant lesquelles ces établissements de l’enseignement supérieur : Kofi Annan, Mahatma Gandhi, Unic et Général Lansana Conté de Lambanyi, se sont affrontés, à travers la musique et les mots. Le débat a porté sur les thèmes de « l’entreprenariat et l’immigration » et d’autres éléments de culture générale. Les membres du jury ont finalement tranché en faveur de l’université Général Lansana Conté, qui avec la note cumulée de 30 points a su faire la différence, suivi de Kofi Annan avec 29 points et l’université Mahatma Gandhi avec 28 points.
Porte-parole de l’université gagnante, Mlle Salimatou Doumbouya nous a confié : : « nous sommes très content et surtout pas surpris, parce que nous nous sommes donné corps et âmes dans cette compétition. Il faut savoir que nous avons travaillé sans coach. Je pense que nous méritons amplement cette victoire. Et nos efforts sont à la hauteur de nos sentiments. »
Quant aux différentes rubriques, les étudiants qui ont su se démarquer tant par la richesse des mots des débatteurs qu’à la douceur de la mélodie guinéenne des karaokés et la rapidité lors de l’épreuve du dictionnaire, ont reçu en plus des trophées et prix conventionnels, plusieurs autres cadeaux de la part des invités, partenaires et membres du jury, allant d’une somme d’argent, à un abonnement gratuit de 6 mois à la piscine de Riviera, une restauration gratuite et une production en studio.
Apparemment très fière du talent de ces jeunes guinéens, le ministre Kabèlè leur a demandé de se lever pour scander, « mon pays, ma fierté »
Selon lui, les débats ont été enrichissants sur l’immigration clandestine et j’ai perçu le degré d’appropriation de ce thème central qui préoccupe toutes les nations entières, tout le continent et tout le monde entier. Il s’agit d’un fléau qui a causé des milliers et des milliers de mort.
« Je pense que les étudiants ont profité de l’occasion pour sensibiliser la jeunesse guinéenne, c’est réconfortant, il y a de l’espoir et je reste convaincu que la lutte va être menée ensemble contre les réseaux qui entretiennent cette immigration illégale. », promet le ministre de la Sécurité.
Placé sous leur patronage, M. Bah de la filiale « Kakandé Immo » de la société Guicopres, s’exprimant, a promis de continuer à accompagner cette structure, mais s’est aussi engagé à ce que sa société avec l’appui de M. kerfala Person Camara, puisse créer des « incubateurs », pour les jeunes sortant des universités. « Pour lutter contre l’immigration irrégulière, il projeté, la création de ‘´bourses KPC’´ qui permettrait aux étudiants de pousser leurs études plus loin », s’est il engagé.
Pour les organisateurs, l’heure n’est pas encore au repos, mais à une ambition plus grande. « Nous accompagner, parce que, ce que nous faisons c’est  n’est pas que pour nous, mais pour toute la Guinée et pour l’Afrique. Africains restons chez, entreprenons chez nous, nous pouvons réussir chez nous », lancera Mlle Aissatou Rougui Camara, coordinatrice de l’événement.
Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com
Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here