Suite à l’annonce hier par le président de la République, de l’organisation d’un test à l’intention de l’ensemble des enseignants de Guinée, l’année prochaine, le secrétaire général de l’aile dure du Syndicat Libre des Enseignants de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah a déclaré, ce vendredi, que « ce n’est nullement aucune inquiétude pour nous (Syndicalistes, NDLR) ».

Selon lui, « les inspections se passent régulièrement au niveau de l’éducation, tous les enseignants sont inspectés au fur et à mesure, depuis leur engagement jusqu’à maintenant. Les inspections sont quotidiennes, donc c’est aux inspecteurs de déterminer ceux qui peuvent tenir des cours dans les classes ».

Le principal cerveau du dernier mouvement de grève des enseignants à toute de même précisé que : « les enseignants sont soumis aux tests à tout moment, mais il n’y aura pas de test théorique qu’on doit passer dans les écoles, c’est les inspecteurs qui doivent rendre compte de leurs inspections. Ce sont ces résultats-là qui seront déposés et que nous allons considérer, pas d’autres tests. »

À noter que ces propos ont été tenus par le syndicaliste à sa sortie de la salle de négociations avec des représentants du gouvernement, pour l’ouverture d’un couloir de négociation pour les 8 millions GNF  comme salaire de base des enseignants de Guinée.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire