Said Fofana, seul premier ministre du président Condé durant son premier quinquennat, a été contraint à la démission, en 2015, pour juste une opération cosmétique. Sinon qu’en réalité cet économiste de 66 ans avait le profil d’un premier ministre d’Alpha Condé : homme sage dans l’ombre du patron, pas trop ambitieux.

C’est pourquoi en réalité, il n’a jamais quitté le président Condé à qui il rendait service autrement. Après la Primature, Said de manière occulte rendait service au président surtout dans les discussions avec les religieux et les membres des communautés de la Basse Guinée.

C’est presque naturel qu’Alpha Condé pense à lui, à l’expiration du mandat non renouvelable du Gal Facinet Touré à la tête de la Médiature, poste qui va bien à un « sage».

Said Fofana, à partir de ce 9 février, aura pour mission de « régler par la médiation
les réclamations concernant le fonctionnement des organes et services de l’Etat, des
collectivités territoriales, des établissements publics et de tout organisme investi d’une
mission de service public dans leurs relations avec les administrés », dit la loi.
La loi ajoute que « le Médiateur de la République est une autorité administrative indépendante. Il ne reçoit d’instruction d’aucune autorité politique, administrative, législative ou judiciaire ».

Un bon point de chute pour celui qui est surnommé par ses nombreux concitoyens : l’Imam.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here