Au cours de l’assemblée générale de son parti, Sidya Touré a parlé de la gestion du gouvernement actuel.

« J’ai suivi le président à la télé lorsqu’il a dit qu’il y a des ministres voleurs ainsi de suite, mais j’ai dit voilà. Je l’encourage à balayer devant sa porte. Quand Dansa Kourouma est allé au Palais il a dit qu’il y a la corruption, on lui a demandé d’en apporter la preuve. Mais je crois que lui-même (Alpha Condé, ndlr) a les preuves, parce qu’il il a commencé à le dire. La réalité économique est difficile. Il faut redresser cette situation économique et sociale. Mais pour ça, tu as besoin de gens qui ne sont pas corrompus. Il y a des docteurs de ceci ou cela, mais c’est des « docteurs mougnati » (docteurs voleurs). Une fois que le président a annoncé ça, je crois qu’il devrait proposer les solutions », a fait savoir l’ancien premier ministre.

Pour Sidya Touré, « au lieu de chercher à trouver des solutions, on critique le pauvre premier ministre qui est assied-là et qui essaie de faire ce qu’il peut. On est en train de parler de l’avenir de notre pays, lui-même (Alpha Condé, ndlr) a dit qu’il y a des gens comme ça, mais au lieu de les sanctionner, leur demander où sont passés les contrats qu’ils ont négociés, où est l’argent de la bauxite, on va raconter des histoires. Ceux qui sont responsables de la chute de l’économie de ce pays depuis Lansana Conté, on les connait. C’est ceux-là mêmes qui continuent encore de piller le pays et ils ne peuvent pas nous donner des leçons».

« S’il y a un point sur lequel je suis prêt à aider le président Alpha Condé, c’est de l’aider à retrouver l’argent volé. Ce qui n’est pas acceptable, c’est de voir ces gens-là en train de nous donner des leçons. On les voit monter et descendre avec des millions de dollars de l’Etat guinéen, après ils viennent dire que c’est comme ça que ça doit se passer. Aujourd’hui la Guinée est dans une situation difficile. Au lieu de trouver des solutions, on passe son temps à raconter sa vie », a-t-il ajouté.

Pour tout dire,  » cela commence par un bon fonctionnement de l’Etat, ça commence par la vérité des chiffres, ça commence par la vérité des contrats qui sont signés. Si nous voulons sortir de là, c’est le chemin. Nous devons nous organiser pour être comme les autres pays. Il y a des difficultés économiques dans ce pays, on peut en sortir, mais ce n’est pas possible dans le mensonge, les tricheries, l’incompétence », a conclu Sidya Touré.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

 

Pub Appli guinee7 Long

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here