Au cours d’une récente sortie médiatique, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, a lancé des piques à l’endroit des joueurs de l’équipe nationale de football.

On sort beaucoup de dollars de primes pour les gens de l’équipe nationale de football

‘‘Vous êtes les meilleurs parce que la plupart des gens, c’est dans leurs poches qu’ils font certaines choses. Pour vous quand, on finance de l’argent au retour nous sommes contents contrairement aux footballeurs. On sort beaucoup de dollars de primes pour les gens de l’équipe nationale de football. Ils sont pressés de percevoir les primes avant même les matchs. Ils jouent juste le match et gagner ou perdre ce n’est pas leur affaire’’, a-t-il déploré face aux fédérations de Boxe, de Karaté, de Kung-fu et autres.

Ils sont pressés de percevoir les primes avant même les matchs

Le ministre rappelle que ‘‘récemment le dernier match de l’équipe nationale était en Mauritanie. En Mauritanie, le délégué de nos finances ici, a reçu l’argent à la Banque centrale vendredi tard le soir et le match était un samedi, c’est à l’aéroport qu’il a cherché un ticket voire les correspondances pour qu’il arrive avant le match. Il est arrivé à une heure avant le match, les gens (footballeurs guinéens, ndlr) étaient au restaurant et ils étaient pressés pour avoir leurs argents mais avec tous ces cris, ils avaient perdu le match. Leur problème ce n’est pas la défaite mais comment percevoir cet argent’’.

Qu’ils sachent que l’argent qu’ils gagnent, c’est l’argent du contribuable guinéen

Pour Bantama Sow, ‘‘il faut mettre la pression sur ces joueurs pour qu’ils sachent que quand ils jouent pour un peuple et l’argent qu’ils gagnent, c’est l’argent du contribuable guinéen. Et quand, ils perdent le match, on dit que le ministre ne vaut rien’’.

je n’assiste à aucun match du Syli national ; les anciens joueurs qui ont joué dans l’équipe nationale, ils n’avaient pas d’argent mais ils jouaient pour la patrie

Il estime par ailleurs qu’‘‘être sélectionné dans l’équipe nationale c’est enrichir le CV, mais le malheur est que la plupart de nos joueurs n’a pas été à l’école… Si vous avez constaté que, je n’assiste à aucun match du Syli national, parce que les anciens joueurs qui ont joué dans l’équipe nationale, ils n’avaient pas d’argent mais ils jouaient pour la patrie. La jeunesse guinéenne ne connait pas la patrie, les joueurs guinéens ne connaissent pas ça. Eux, ils sont tellement pressés pour que le match finisse pour qu’ils se mettent au téléphone pour appeler’’.

Ils ne font pas dans leur club la pagaille qu’ils font dans l’équipe nationale

Enfin, ‘‘quand tu prends les joueurs du Syli National, la pagaille qu’ils font dans l’équipe nationale, ils ne le font pas dans leur club. Tandis qu’être sélectionné dans une équipe nationale enrichie ton CV et c’est un privilège pour toi mais le malheur est la plupart des joueurs n’a pas été à l’école parce que, c’est là-bas qu’on apprend les choses aux enfants’’, a conclu le ministre.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

Print Friendly, PDF & Email
Pub Appli guinee7 Long

Laisser un commentaire